Enquêtes

28 criminels de guerre condamnés en Centrafrique

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
Convoi des Nations-UniesConvoi des Nations-Unies
Constatations à Yongofongo où s'est déroulée l’attaque du convoi des Nations-Unies, le 8 mai 2017, au cours de laquelle plusieurs casques bleus ont été tués.
© D.R.

Après un long travail d’investigation confié à l’UNPOL MINUSCA, la police civile de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine, auquel ont participé plusieurs gendarmes français, 28 individus ont été reconnus coupables de crimes de guerre par la Cour d’appel de Bangui.

Les faits se sont déroulés en mai, juillet et novembre 2017, à Bangassou et ses environs, en Centrafrique. Les violences perpétrées par des individus assimilés à des miliciens anti-balaka avaient entraîné la mort de nombreux civils et de dix casques bleus de la MINUSCA. Des habitations avaient été pillées ou détruites, forçant des milliers de civils à fuir. Lourdement armés, ces hommes avaient également attaqué le bureau de la MINUSCA à Bangassou.

Une information judiciaire a été ouverte en janvier 2018. Suite à l’interpellation d’un chef de groupes armés et de deux lieutenants, par le chef de poste d’UNPOL, un travail d’investigation de plusieurs mois, mené sur place à Bangassou, dans un environnement sécuritaire particulièrement dégradé et dans des conditions logistiques très rustiques, a permis la constitution d’un dossier judiciaire.

Depuis le 15 janvier 2020, 32 prévenus étaient jugés par la Cour d’appel de Bangui. Le 7 février, 28 personnes ont été reconnues coupables et condamnées à des peines allant de 10 ans d’emprisonnement aux travaux forcés à perpétuité.

Plusieurs gendarmes et policiers français ont été des acteurs décisifs dans cette enquête, confiée à l’UNPOL MINUSCA par les autorités centrafricaines, sous le régime des mesures temporaires d’urgence prévues par le mandat du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Le général Pascal Champion à la tête de la mission police de la Minusca

Le général Pascal Champion prend, ce 12 mars, le commandement de la composante police au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations ..

Lire la suite...