Démantèlement d’un réseau de cambrioleurs sévissant dans la Saône-et-Loire et le Jura

auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Les nombreux objets saisis par les enquêteurs lors des perquisitions, parmi lesquels de l’argenterie, sont en cours d'identification.
© GGD 71

Une enquête diligentée conjointement par les gendarmes de Saône-et-Loire et du Jura a conduit à l’interpellation, le 13 janvier dernier, de quatre individus soupçonnés d’être à l’origine de plus de 200 cambriolages.

Depuis novembre 2019, de nombreux cambriolages étaient commis sur le ressort des compagnies de gendarmerie départementale de Louhans, Dole et de Lons-le-Saunier. Les vols, perpétrés dans des résidences et des locaux professionnels, portaient notamment sur de l’outillage.

Les premières investigations conduites par les gendarmes permettent de réaliser des rapprochements entre les faits commis dans les départements de la Saône-et-Loire (71) et du Jura (39).

Un groupe de travail commun

En décembre 2019, un groupe de travail est mis en place, composé d’enquêteurs des deux groupements de gendarmerie départementale concernés (GGD 71 et 39). Il parvient rapidement à identifier une équipe de quatre individus d’origine roumaine, localisée dans le Rhône.

La suite de l’enquête permet d’accumuler de nombreuses preuves permettant de confirmer leur implication dans ces activités criminelles et de retenir le caractère de bande organisée.

Le 13 janvier dernier, lors d’une opération judiciaire conduite par les militaires des deux groupements, avec l’appui de la section aérienne de gendarmerie et du groupe d’observation et de surveillance de Dijon, les quatre individus sont interpellés en flagrant délit par les gendarmes de l’antenne GIGN de Dijon, alors qu’ils effectuent un nouveau périple criminel sur le secteur de Gatey (39).

Lors des perquisitions, les enquêteurs saisissent de nombreux objets, en cours d’identification, parmi lesquels de l’outillage, de l’argenterie, des bijoux, des ordinateurs et du matériel multimédia.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont retrouvé de nombreux objets, parmi lesquels des bijoux, de l'argenterie, de l’outillage, des ordinateurs et du matériel multimédia.

© © GGD 71

Plus de 200 faits recensés

À l’issue de leur garde à vue, les quatre individus sont présentés à un magistrat du parquet du tribunal de grande instance de Chalon-sur-Saône, qui les met en examen et décide de leur incarcération.

Les enquêteurs ont recensé plus de 200 cambriolages susceptibles d’être imputés à cette équipe, dont le rayon d’action s’étendait aux départements du Rhône (69) et de la Haute-Savoie (74). Une filière de recel vers la Roumanie a également été mise au jour.