Enquêtes

Coronavirus : interpellation dans l’Oise pour du vol de matériel médical

auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
9 400 masques, 3 300 gants, 4 500 lingettes et 94 flacons de gel d’une contenance de 150 à 500 ml ont été saisis lors de la perquisition chez cet homme qui revendait les produits volés sur internet.
© D.R.

Alors même que certains personnels soignants ne disposent pas de suffisamment de matériel pour se protéger et éviter la propagation du virus, les vols se multiplient sur le territoire national. Le 10 mars dernier, des gendarmes de l’Oise ont ainsi interpellé un individu suite au vol de grandes quantités de matériel médical.

Masques, gants, flacons de gels hydroalcooliques, autant de matériels qui viennent à manquer aujourd’hui dans certains hôpitaux face à la crise sanitaire liée au COVID-19.

Les personnels soignants ont ainsi dû lancer de nombreux appels aux dons à travers toute la France. Mais si l’épidémie a pu révéler la générosité et l’esprit solidaire de nombreux français, elle a aussi mis en avant les comportements délictueux de certains…

Recherche matériel médical

Ainsi, le 5 mars dernier, les gendarmes de la Communauté de brigades (COB) de Saint-Just-en-Chaussée (60) sont contactés par le bureau renseignement du groupement de gendarmerie départementale de la Somme au sujet d'un homme qui se livrerait à de la vente de matériel médical sur internet.

Les premières investigations laissent apparaître qu’il publie effectivement de nombreuses annonces sur le site « Le Bon Coin ». L’individu propose à la vente des masques chirurgicaux, des gants en latex, des lingettes désinfectantes, et des flacons de gel hydroalcoolique. Petit détail ayant son importance : tout ce matériel est périmé !

Des masques par milliers !

En poursuivant leur enquête, les militaires découvrent que l’homme est en réalité employé dans une société d’archivage et de stockage. Il s’avère que ce matériel avait été remis par un client à l’entreprise en vue d’une destruction, mais l’individu, responsable de l’entrepôt, a préféré le conserver pour le revendre illégalement.

Le 10 mars 2020, quelques jours seulement après avoir obtenu le renseignement, les enquêteurs interpellent l’individu, âgé de 59 ans et domicilié à Maignelay-Montigny (60). Dans le cadre de la perquisition, ils saisissent 9 400 masques, 3 300 gants, 4 500 lingettes et 94 flacons de gel d’une contenance de 150 à 500 ml.

À l’issue de sa garde à vue, l’homme s’est vu remettre une convocation au tribunal de Beauvais.