Enquêtes

Démantèlement d’un vaste trafic de stupéfiants en Savoie

Auteur : la rédaction - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© S.R. Chambéry

Les 19 et 20 juin derniers, dix individus impliqués dans un important trafic de produits stupéfiants ont été interpellés à Lyon et à Montmélian, par les enquêteurs des sections de recherches de Chambéry et de Lyon, du groupe interministériel de recherches de Lyon et du groupement de gendarmerie départementale de la Savoie. Le réseau alimentait le bassin chambérien, la vallée du Grésivaudan jusqu’aux portes de Grenoble, la vallée de la Maurienne et l’agglomération d’Annecy.

Ce sont les déplacements suspects d’un véhicule dans la zone industrielle de Sainte-Hélène-du-Lac qui mettent la puce à l’oreille des gendarmes dès le mois de mai 2019.

Les premières investigations conduites par les enquêteurs de la Section de recherches (S.R.) de Chambéry permettent de confirmer l’existence d’activités illégales autour des stupéfiants. L’enquête se poursuit alors dans le cadre d’une information judiciaire ouverte auprès d’un juge d’instruction de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Lyon.

Une cellule d’enquête sur la piste des trafiquants

En décembre 2019, une cellule d’enquête est créée, associant des gendarmes des S.R. de Chambéry et de Lyon, ainsi que du Groupement de gendarmerie départementale (GGD) de la Savoie et des policiers du Groupe interministériel de recherches (GIR) de Lyon.

Pendant plusieurs mois, cette dizaine d’enquêteurs va ainsi conduire des investigations minutieuses qui vont permettre de matérialiser l’existence d’un important réseau de vente de résine de cannabis et d’en identifier les protagonistes. À la tête de ce trafic se trouve ainsi un chef d’entreprise de la zone d’industrielle d’Arbin, près de Chambéry, qui travaille avec plusieurs individus résidant à Montmélian.

armesarmes
© S.R. Chambéry

L’enquête révèle également le mode opératoire des trafiquants, dont les approvisionnements réguliers en drogue, permet d’alimenter le bassin chambérien, mais aussi la vallée du Grésivaudan jusqu’aux portes de Grenoble, la vallée de la Maurienne et l’agglomération d’Annecy.

L’importateur des produits stupéfiants est également identifié. Il s’agit d’un individu déjà connu comme trafiquant notoire sur l’agglomération lyonnaise.

Dix interpellations dans le Rhône et en Savoie

Les 19 juin dernier, le fournisseur lyonnais est interpellé dans le Rhône avec deux de ses complices. Le lendemain au matin, une deuxième opération judiciaire est conduite à Montmélian, afin d’interpeller les membres du réseau de distribution savoyard.

Au total, dix personnes sont placées en garde à vue, dont tous les acteurs principaux des filières d’importation et de vente de drogue. Lors des perquisitions, les enquêteurs saisissent plusieurs dizaines de kilogrammes de résine de cannabis, des dizaines de milliers d’euros en numéraire, des armes et plusieurs véhicules.

À l’issue de leur présentation devant le magistrat instructeur, huit personnes sont mises en examen. Sept sont placées en détention provisoire et une sous contrôle judiciaire.

Poursuivis pour association de malfaiteurs, blanchiment aggravé, acquisition, offre ou cession, détention et transport de produits stupéfiants, les mis en cause, âgés de 26 à 43 ans, encourent de lourdes peines.