Enquêtes

En plein confinement, ils dealent du cannabis dans le Vercors

auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
© Gendarmerie de la Drome

Alors que deux trafiquants de stupéfiants donnaient rendez-vous à leurs clients dans les montagnes du Vercors, la gendarmerie a mis un coup d’arrêt à leur activité de plein air !

Le confinement n’arrange pas les affaires des dealers ! Tandis que les stocks s’amoindrissent faute d’approvisionnement, les déplacements s’avèrent plus risqués avec le renforcement des contrôles. Néanmoins, certains trouvent des parades afin de poursuivre leur business lucratif.

C’est le cas de ces deux hommes, originaires de Crest (Drôme), qui ont choisi de délocaliser leur activité en plein cœur du Vercors. Au milieu du massif du Diois, ils se pensaient à l’abri de toute surveillance, mais c’était sans compter sur le Groupe montagne de la gendarmerie (GMG) de la Drôme, qui patrouille même dans les zones les plus reculées.

Repérés au milieu des montagnes

Le 18 avril, les gendarmes qui arpentent le secteur repèrent le manège des individus, alors qu’ils échangent avec un client à Recoubeau-Jansac. Pris en flagrant délit, les deux trafiquants tentent de fuir en voiture, tandis que leur client reprend son vélo et pédale à toute allure !

Gendarmerie de la DromeGendarmerie de la Drome
© Gendarmerie de la Drome

Ce dernier n’est pas près d’obtenir le maillot à pois du Tour de France puisqu’il est très vite rattrapé et interpellé par la patrouille. Il s’avère qu’il vient d’acheter l’équivalent de 400 euros de résine de cannabis. Quelques heures suffisent aux gendarmes pour retrouver ses deux fournisseurs, rentrés à Crest et repérés dans le quartier de la Condamine.

Les trois hommes ont été placés en garde à vue et 45 g de cannabis ont été saisis par les enquêteurs. En attendant leur peine, ils ont d’ores et déjà écopé d’une amende de 135 euros pour non respect du confinement.