Enquêtes

Haute-Savoie : le meurtrier d’Archamps interpellé

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
Gel des lieux autour de la scène de crime, à Archamps.
© S.R. Chambéry

Les gendarmes de la section de recherches de Chambéry et du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Savoie ont arrêté, mercredi 4 novembre, un homme d’une quarantaine d’années, suspecté d’avoir commis un meurtre dans la zone industrielle d’Archamps.

Le 17 septembre dernier, le corps sans vie d’un homme d’une trentaine d’années est découvert sur le bord d’un rond-point de la Technopole d’Archamps, en Haute-Savoie. De nombreuses traces de sang sont visibles sur la chaussée et confortent les constatations médico-légales : l’homme est décédé à la suite de blessures infligées avec une arme blanche. Aucun élément ne permet d’identifier formellement la victime.

L’enquête, d’abord menée en crime flagrant, sous l’autorité du procureur de la République de Thonon-les-Bains, se poursuit dans le cadre d’une information judiciaire ouverte auprès du pôle criminel du tribunal judiciaire d’Annecy. Une commission rogatoire pour meurtre est délivrée par un juge d’instruction.

L’homme a avoué avoir blessé sa victime

Un groupe de six enquêteurs de la Section de recherches (S.R.) de Chambéry et du Groupement de gendarmerie départementale (GGD) de la Haute-Savoie est mis en place, afin de diligenter les investigations. Les expertises techniques effectuées sur la scène de crime permettent d’identifier un auteur présumé : un individu de nationalité tunisienne, travaillant dans le secteur du bâtiment en Haute-Savoie.

Interpellé dans la matinée du mercredi 4 novembre, à Sixt-Fer-à-Cheval, l’homme, âgé d’une quarantaine d’années, est placé en garde à vue pour meurtre. Lors de son audition, il reconnaît avoir blessé la victime, elle aussi de nationalité tunisienne, en raison d’un différend. Il précise avoir abandonné l’homme à Archamps, sans penser que les blessures infligées pouvaient être mortelles. Le mis en cause a été présenté au magistrat instructeur en vue de sa mise en examen.