Enquêtes

Interpellation d’un groupe de cambrioleurs écumant la Bretagne, la Normandie et les Pays-de-la-Loire

auteur : le commandant Céline Morin - publié le
S.R. Caen
© Tous droits réservés

Quatre individus ont été interpellés, le 27 février dernier, dans le cadre d’une enquête conjointe de l’OCLDI, de la S.R. de Caen et des groupements de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine et des Côtes-d’Armor. Spécialisée dans les cambriolages sériels de résidences principales et de commerces, cette équipe criminelle aurait quelque 97 faits à son actif dans les régions de Bretagne, de Normandie et des Pays-de-la-Loire.

Ils écumaient depuis peu les régions de Bretagne, de Normandie et des Pays-de-la-Loire, s’attaquant la nuit aux résidences principales et aux commerces.

C’est une équipe criminelle spécialisée dans les cambriolages sériels qui vient d’être démantelée par les gendarmes, ce 27 février, après moins de quinze jours d’investigations et de surveillance.

Les quatre hommes interpellés auraient en effet, pour le seul mois de février, quelque 97 faits à leur actif, commis dans les départements de l’Ille-et-Vilaine, des Côtes-d’Armor, du Calvados, de la Manche, de la Mayenne et de la Loire-Atlantique. Le préjudice global est provisoirement estimé à plus de 135 000 euros.

Une voiture volée utilisée dans les périples nocturnes

L’affaire commence en début de mois, plus précisément le 6 février dernier, quand quatre individus encagoulés dérobent un véhicule BMW dans un garage de Vire, dans le Calvados.

Ce véhicule est ensuite rapidement utilisé pour commettre de nombreux périples nocturnes, au cours desquels sont commis des cambriolages dans des résidences et des commerces.

Le parquet de Rennes se saisit alors de l’ensemble des faits et confie l’enquête à la gendarmerie.

Le 10 février, une cellule d’enquête nationale est mise en place, réunissant des enquêteurs de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), de la Section de recherches (S.R.) de Caen, des groupements de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine et des Côtes-d’Armor, ainsi que des militaires du Groupe d’observation et de surveillance (GOS) de Rennes.

Interpellation en flagrant délit par l’AGIGN

Le minutieux travail d’investigation et de surveillance permet aux enquêteurs de rapidement interpeller les quatre suspects en flagrant délit, à l’occasion d’un retour de périple criminel. L’opération est conduite le 27 février, par l’antenne du GIGN de Nantes, appuyée par la section aérienne de gendarmerie de Rennes, le GOS de Rennes et les militaires des pelotons de surveillance et d’intervention de gendarmerie du groupement de l’Ille-et-Vilaine.

Lors des perquisitions, les gendarmes retrouvent de nombreux objets volés. Ils saisissent de l’argent liquide, de l’outillage ainsi que cinq véhicules. Au titre des avoirs criminels, 40 000 euros sont également saisis sur des comptes bancaires,

Les quatre individus interpellés, âgés de 25 à 27 ans et installés dans la région rennaise, ont été présentés au juge des libertés et de la détention de Rennes et placés en détention provisoire jusqu'à leur jugement, le 30 avril prochain.