Enquêtes

Les gendarmes de la compagnie de Lille ont du flair... pour les stups !

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Compagnie de gendarmerie de Lille

Un contrôle routier lié au respect des mesures de confinement a permis aux gendarmes de découvrir l'existence d'une entreprise de cannabiculture sur leur circonscription. Six individus ont été interpellés et placés en garde à vue pour production de stupéfiants et association de malfaiteurs.

Quelques jours après avoir mis la main sur près de deux kilos d’herbe de cannabis dans le véhicule d'un automobiliste qui avait tenté d'échappé à un contrôle, les gendarmes de la compagnie de Lille ont effectué un nouveau coup de filet à l'occasion d'un contrôle de flux, mis en place dans le cadre du respect des mesures de confinement.

Le 24 avril dernier, alors qu'ils procèdent à la vérification des attestations des automobilistes circulant sur la RN41, à proximité de Fournes-en-Weppes, les militaires contrôlent une camionnette. Alertés par une forte odeur émanant de l'habitacle, les gendarmes demandent alors l'ouverture du coffre... Là, ils découvrent tout le matériel du parfait cannabiculteur en grande quantité : lampes, matériels d’échappement, fils électriques, ventilateurs…

Les trois occupants du véhicules sont alors immédiatement interpellés et placés en garde à vue pour production de stupéfiants et association de malfaiteurs.

Le soir-même, lors de la perquisition, les gendarmes sont assaillis par une odeur prégnante de cannabis. Et pour cause ! Ils découvrent une véritable cannabiculture, avec près de 300 pots de terreau et de résidus de plantation, 172 branches de pieds fraîchement coupés, 210 pieds secs, divers produits phytosanitaires, des ventilateurs, des lampes et différents matériels.

Une deuxième perquisition est conduite le lendemain au domicile d'un complice et permet notamment de saisir 1,05 kg d’herbe, une petite installation de type chambre de culture, des produits phytosanitaires, 7 380 euros en faux billets et un pistolet d’alarme. L’individu est également placé en garde à vue.

Les investigations, entreprises dans le temps de la flagrance, se poursuivent pour faire toute la lumière sur ce trafic de stupéfiants.

Lors de la perquisition, les gendarmes découvrent notamment près de 300 pots de terreau et de résidus de plantation, 172 branches de pieds fraîchement coupés, 210 pieds secs, divers produits phytosanitaires, des ventilateurs, des lampes et différents matériels.Lors de la perquisition, les gendarmes découvrent notamment près de 300 pots de terreau et de résidus de plantation, 172 branches de pieds fraîchement coupés, 210 pieds secs, divers produits phytosanitaires, des ventilateurs, des lampes et différents matériels.

Lors de la perquisition, les gendarmes découvrent notamment près de 300 pots de terreau et de résidus de plantation, 172 branches de pieds fraîchement coupés, 210 pieds secs, divers produits phytosanitaires, des ventilateurs, des lampes et différents matériels.

© Compagnie de gendarmerie de Lille