Enquêtes

Nord : les gendarmes mettent un coup d'arrêt à un trafic international de véhicules volés

Auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© B.R. Hoymille

Avec l'appui des experts du plateau d’investigations des véhicules de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, les enquêteurs de la brigade de recherches de Hoymille ont démantelé un trafic international de recel de véhicules volés en provenance des Pays-Bas. Les principaux protagonistes ont été interpellés le 23 novembre dernier, dans l’agglomération dunkerquoise.

C'est à un signalement émanant des autorités néerlandaises que l'on doit l'ouverture, il y a quelques mois, de l'enquête qui a conduit, le 23 novembre dernier, à l'interpellation, dans le Nord, d'une équipe de malfaiteurs impliquée dans un trafic international de recel de véhicules volés.

Chargée du dossier, la brigade de recherches de Hoymille (59) reçoit très vite l'appui précieux des experts du Plateau d’investigations des véhicules (PIV) de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN).

Leurs investigations, conduites sous la direction du parquet de Dunkerque, permettent d'identifier la structure et le mode opératoire de cette équipe active et structurée de receleurs de véhicules volés, ciblant plusieurs modèles haute gamme (Audi Q3, Volkswagen Golf R32, Tiguan).

C'est ainsi à Amsterdam que les malfaiteurs achètent, à très bas prix et en espèces, des véhicules volés aux Pays-Bas. Ils les acheminent ensuite dans le Dunkerquois, où ils les maquillent en « doublette parfaite », c'est à dire en utilisant des numéros de série de véhicules déjà en circulation, avant de les revendre très rapidement à des acheteurs de bonne foi, après avoir obtenu l’immatriculation française définitive.

Plusieurs interpellations et dix véhicules saisis

Après seulement quelques mois d'investigations, les enquêteurs sont à même de déclencher l'opération judiciaire visant à interpeller tous les suspects. Avec l'appui de militaires de la compagnie de gendarmerie départementale de Dunkerque, du Peloton spécialisé et de protection de la gendarmerie (PSPG) de Gravelines et de l’équipe cynophile de Lesquin, ils appréhendent les principaux protagonistes le 23 novembre au matin, dans l’agglomération dunkerquoise.

Lors des différentes perquisitions, les enquêteurs saisissent dix véhicules ainsi que des documents s'y rapportant, des produits de luxe et 10 000 euros en numéraire. Ils découvrent également 1,5 kg d’herbe de cannabis, qui a fait l’objet d’une saisie incidente.

À l’issue des gardes à vue, deux personnes ont été déférées et placées sous contrôle judiciaire. Six autres personnes font l’objet d’une convocation au tribunal.