Enquêtes

Picardie : démantèlement d'un lucratif trafic de cigarettes contrefaites entre la France et la Belgique

Auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Photo d'illustration.
© F. Balsamo

Une vaste opération judiciaire, conduite par plusieurs unités de gendarmerie et par la police fédérale belge, a permis de mettre un terme à un important trafic de cigarettes contrefaites entre la France et la Belgique. Une vingtaine de malfaiteurs ont ainsi été interpellés le 1er décembre dernier dans les deux pays et d'importantes saisies ont été réalisées.

Un vaste coup de filet a été opéré le 1er décembre dernier, en France et en Belgique, permettant d'interpeller vingt-et-un malfaiteurs soupçonnés d'être impliqués dans un vaste trafic de cigarettes issues de la contrefaçon.

Cette opération est l'aboutissement des investigations conduites par les enquêteurs de la Section de recherches (S.R.) d’Amiens, des groupements de gendarmerie départementale de la région Picardie, de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) et du Groupe interministériel de recherches (GIR).

Opérant sous la direction du parquet de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Lille, puis d'un juge d’instruction, les gendarmes ont ainsi pu identifier une structure polycriminelle régionale, disposant de liens et de supports à l’international, notamment en Belgique, en Allemagne, en Géorgie et en Arménie.

Un trafic estimé à plus de 2 300 000 euros

Affilié à la mafia russophone des « voleurs dans la loi » (Vory V Zakone) et composé d'individus de nationalité arménienne et géorgienne, le réseau mis à jour dirigeait un vaste trafic de cigarettes contrefaites entre la France et la Belgique, en s’appuyant sur des plates-formes logistiques situées de part et d’autre de la frontière. Les enquêteurs estiment qu'il leur a rapporté plus de 2 300 000 € depuis le début de l'année.

Au regard des ramifications identifiées, les enquêteurs français se sont rapidement rapprochés de leurs homologues belges de la police judiciaire fédérale de Flandre occidentale, pour travailler en liaison étroite.

 

© SR Amiens

Opération simultanée franco-belge : 21 interpellations

Grâce à la coopération policière et judiciaire mise en œuvre avec les autorités belges, une opération judiciaire d'envergure a pu être déclenchée simultanément dans les deux pays le 1er décembre dernier.

Dix-huit individus ont été interpellés sur le territoire français, notamment dans la Somme et dans l’Oise, tandis que trois autres mis en cause étaient appréhendés en Belgique.

Lors des perquisitions réalisées en France, les enquêteurs ont saisi 52 000 € en numéraire, 71 000 € sur les comptes bancaires, 5 000 cartouches de cigarettes, pour une valeur marchande de 500 000 €, ainsi que 19 véhicules appartenant aux principaux protagonistes.

Quatorze des dix-huit personnes interpellées en France ont fait l’objet d’une présentation devant le magistrat instructeur de la JIRS de Lille, suivie d’une mise en examen. Huit d'entre elles ont été placées en détention et six sous contrôle judiciaire.