Enquêtes

Quatre voleurs à la fausse qualité écroués

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Les quatre voleurs ont été interpellés en flagrant délit au domicile d'une personne âgée.Les quatre voleurs ont été interpellés en flagrant délit au domicile d'une personne âgée.
Les quatre voleurs ont été interpellés en flagrant délit au domicile d'une personne âgée.
© DICOM/J. ROCHA

Les enquêteurs de la task force OCLDI VFQ Île-de-France ont interpellé, le 26 mai, à Croyes, dans le Nord, quatre malfaiteurs impliqués dans plusieurs faits de vols à la fausse qualité.

Le mode opératoire est désormais bien connu. Deux individus se présentent comme agents des eaux au domicile d’une personne âgée. Deux autres suivent peu après, en policiers cette fois, pour informer la victime qu’elle a peut-être été victime d’un vol. Ils vérifient avec elle que des objets de valeur n’ont pas été dérobés… Afin de les dérober eux-mêmes.

À la fin de l’année 2019, face à la recrudescence constatée de ces vols à la fausse qualité en Île-de-France, une stratégie judiciaire est déployée par la gendarmerie nationale et le parquet de Pontoise. Une task force est montée, regroupant des enquêteurs des sections de recherches de Paris et  Versailles, de la section d’appui judiciaire de la région de gendarmerie d’Île-de-France et de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI).

La cellule identifie rapidement des points communs entre les faits signalés, notamment un véhicule utilisé à plusieurs reprises. Des rapprochements entre les descriptions faites par les différentes victimes sont établis et des images provenant des caméras de vidéosurveillance exploitées. Ces éléments permettent aux enquêteurs de cibler une équipe de malfaiteurs et de la suivre de près.

En sommeil pendant le confinement

L’objectif était de prendre les voleurs en flagrant délit. Mais au moment d’organiser cette interpellation, le confinement du pays a été décidé, le 17 mars. La bande s’est alors mise en sommeil en raison des restrictions de circulation, mais les écoutes confirmaient leur intention de reprendre leurs activités dès la levée des mesures. Au moment du déconfinement, ils se sont ainsi déplacés dans le département du Nord, avant de repasser à l’action le 26 mai.

Mais cette fois, les gendarmes étaient là pour arrêter les quatre voleurs sur le fait, au domicile d’une personne âgée, à Croyes. Les enquêteurs ont notamment saisi une fausse carte de police, du numéraire et des bijoux. Les individus ont été écroués à l’issue de leur garde à vue et une information judiciaire a été ouverte à leur encontre. La task force de la gendarmerie a déjà basculé sur une autre affaire, une autre bande à mettre hors d’état de nuire.