Enquêtes

Sarthe : faux couvreurs mais vrais voleurs

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Photo d'illustration
© Gendarmerie nationale

Les militaires du groupement de gendarmerie départementale de la Sarthe, avec le renfort de leurs collègues de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante, ont permis l’interpellation de deux individus, reconnus coupables de Vols au préjudice des personnes âgées (VAPAG). Ils ont écopé de trois ans de prison ferme.

Bien que le mode opératoire soit connu, de nombreuses personnes, âgées et isolées, sont encore trop souvent victimes de vols à leur domicile, par des malfaiteurs se présentant sous une fausse qualité. Agents EDF ou des eaux, policiers, ou même banquiers, l’uniforme change, le résultat est le même.

Entre octobre 2019 et juin 2020, ce sont deux faux couvreurs qui ont agi à 26 reprises dans le département de la Sarthe. Pendant que le premier discute avec la victime, l’autre repère et vole, sans violence mais pas sans vice, tout ce qui lui tombe sous la main : espèces, sacs, bijoux…

Un tapissage déterminant

En janvier de cette année, à la suite d’un vol de ce type et d’une autre tentative, commis à Volnay et Maisoncelles, près du Mans, les gendarmes départementaux, avec le soutien de la Brigade départementale de renseignements et d'investigations judiciaires (BDRIJ), vont établir un lien avec des faits similaires survenus les mois précédents. Le travail classique d’enquête commence. Les gendarmes interrogent le voisinage pour savoir si des rôdeurs ou des véhicules ont été remarqués, consultent les images de vidéo-protection… Aucune empreinte évidemment, les voleurs prenant soin de ne rien toucher.

C’est la documentation criminelle qui va s’avérer déterminante. Les victimes reconnaissent formellement sur tapissage photo deux individus fichés, âgés de 25 et 29 ans. La Brigade de recherches (B.R.) du Mans, en co-saisine avec l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), va alors opérer un important travail de rapprochement, permettant de leur imputer 26 faits commis dans le département.

Les deux individus sont localisés et interpellés simultanément, le 24 novembre, à leur domicile respectif, à Carquefou, en Loire-Atlantique, et à Villiers-sur-Morin, en Seine-et-Marne. Lors de leur garde à vue, ils reconnaissent les faits. Présentés au parquet du Mans en comparution immédiate, ils ont été condamnés, le 27 novembre, par le tribunal correctionnel du Mans, à trois ans de prison ferme avec mandat de dépôt.

L’OCLDI et le GGD de la Sarthe attirent l’attention du public, et plus particulièrement des plus vulnérables, sur ce type de délinquance, tout particulièrement dans un contexte d’assouplissement progressif des mesures de restriction de circulation liées au contexte sanitaire.