Enquêtes

Un important trafic de stupéfiants démantelé à Montluçon

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Lors des perquisitions, les enquêteurs ont notamment saisi 2,7 kg d’héroïne, 15,6 kg d’herbe de cannabis, 65 g de cocaïne, 3 480 euros en numéraire, ainsi que des balances de pesée et du matériel de conditionnement.
© B.R. de Montluçon

Sept individus ont été interpellés entre le 24 et le 27 janvier, dans le cadre d’une enquête portant sur un trafic de stupéfiants alimentant la région de Montluçon et de Tours. Tous ont été mis en examen et écroués. Les opérations judiciaires, conduites par les enquêteurs de la brigade de recherches de Montluçon, avec l’appui de plusieurs unités de gendarmerie, ont également permis de procéder à de nombreuses saisies.

En août 2019, la Brigade de recherches (B.R.) de Montluçon, dans l’Allier, met au jour l’existence d’un important trafic d’héroïne et de résine de cannabis alimentant un secteur allant de Montluçon à Tours.

Après l’ouverture d’une information judiciaire pour trafic de stupéfiants, en novembre 2019, les enquêteurs parviennent à identifier l’architecture du réseau, son mode opératoire, consistant à se fournir à l’étranger, notamment en Belgique et aux Pays-Bas, ainsi que certains points de vente à Montluçon.

Interpellations en deux vagues

Le 24 janvier, une première opération judiciaire est déclenchée par les enquêteurs de la B.R. de Montluçon, avec l’appui de l’antenne GIGN de Tours, de militaires de l'Escadron de gendarmerie mobile (EGM) de Moulins, du Peloton de surveillance et d’intervention de gendarmerie (PSIG) de Montluçon, de la B.R et du PSIG de Tours, ainsi que du Groupe d’investigation cynophile (GIC) de Bléré. Elle permet d’interpeller trois individus, d’origine albanaise, à leur retour d’un voyage de ravitaillement.

Avec le renfort d’une vingtaine de militaires de la compagnie et d’une équipe cynophile du GIC de Clermont-Ferrand, la B.R. de Montluçon pilote une deuxième vague d’interpellations le 27 janvier, au cours de laquelle quatre autres mis en cause sont arrêtés.

Héroïne, cannabis, cocaïne…

L’ensemble des perquisitions permettent aux enquêteurs de saisir 2,7 kg d’héroïne, 15,2 kg d’herbe de cannabis, 65 g de cocaïne, 3 480 euros en numéraire, des balances de pesée, du matériel de conditionnement, un carnet de comptes faisant état du trafic, ainsi que deux armes de poing. Huit véhicules sont également appréhendés au titre des avoirs criminels.

À l’issue des présentations, les sept individus interpellés ont été mis en examen et écroués.