Enquêtes

Une équipe de braqueurs de DAB et de coffres-forts mise hors d'état de nuire

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© OCLDI - S.R. Grenoble et Chambéry

Au terme de près d'un an et demi d'enquête, une ultime opération judiciaire, conduite par les enquêteurs de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante et des sections de recherches de Grenoble et de Chambéry, a mis fin aux agissements d’une équipe de malfaiteurs qui ciblait les distributeurs automatiques de billets et les coffres des commerçants. Sept personnes ont d'ores et déjà été mises en examen, dont cinq incarcérées.

L'opération judiciaire déclenchée le 16 novembre dernier, dans plusieurs départements, sous la conduite de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) et des Sections de recherches (S.R.) de Grenoble (38) et de Chambéry, a permis de mettre un terme aux agissements d’une équipe de malfaiteurs notamment suspectée d'une quarantaine d'attaques de Distributeurs automatiques de billets (DAB) et d'une centaine de vols de coffres dans des commerces.

Un troisième coup de filet qui met un terme avec succès à près d'un an et demi d'enquête.

Groupements, sections de recherches et OCLDI unissent leurs forces

Entre 2018 et 2019, les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté voient en effet se multiplier les attaques de DAB, que ce soit par arrachage ou à l’explosif gazeux, mais également les vols de coffres-forts dans les commerces et de véhicules.

La multiplicité et la similarité des faits conduit à la création, en mars 2019, d'une cellule d'enquête nationale, afin de concentrer les dossiers et les forces. Sous la direction du parquet de Grenoble, puis d'un juge d’instruction du tribunal judiciaire de Grenoble, les investigations sont dès lors menées par un groupe d'enquêteurs de l’OCLDI, des S.R. de Chambéry et de Grenoble, ainsi que des groupements de gendarmerie départementale de l’Ain, de l’Ardèche, de la Drôme, de l’Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie.

Un préjudice estimé à 1,5 million d'euros

La commission rogatoire délivrée par le juge d’instruction en charge du dossier porte sur une quarantaine d'attaques de DAB, près d’une centaine de vols de coffres au préjudice de commerces et une trentaine de vols de véhicules. Le préjudice total est évalué à 1,5 million d’euros.

Les investigations minutieuses, couplées aux recoupements et observations, permettent d'identifier une équipe d’une quinzaine de malfaiteurs agissant en bande organisée.

Interpellations en trois temps

L'enquête progresse et le filet des gendarmes commence à se resserrer autour des criminels. En janvier 2020, une première opération, conduite par le GIGN, aboutit ainsi à l'interpellation de deux malfaiteurs qui venaient de commettre une attaque de DAB en Isère.

Le mois suivant, une deuxième opération permet d'appréhender sept autres individus soupçonnés d’appartenir à la même équipe.

C'est finalement le 16 novembre dernier, que les cinq derniers membres présumés de cette organisation criminelle sont arrêtés, lors d'une vaste opération judiciaire, déclenchée simultanément dans les départements de l’Isère, de la Savoie, de la Loire et de l’Allier.

À ce jour, sept des individus interpellés dans le cadre de cette enquête ont d'ores et déjà été mis en examen, dont cinq placés en détention provisoire.