Enquêtes

Auvergne-Rhône-Alpes : interpellation d'un groupe criminel spécialisé dans les cambriolages de commerces et les braquages de camions de cigarettes

Auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Photo d'illustration.
© Gendarmerie nationale

Spécialisé dans les cambriolages sériels de commerces et les braquages de camions de cigarettes, un groupe criminel, organisé et mobile, sévissait dans la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis le premier semestre 2020. L'OCLDI, la section de recherches de Lyon et les gendarmes du Rhône et de l’Ain ont porté un coup d'arrêt à ses agissements en interpellant sept de ses membres présumés lors d'une vaste opération judiciaire déclenchée le 12 janvier dernier. Deux individus avaient déjà été arrêtés en août 2020.

C'est une vaste opération judiciaire déclenchée le 12 janvier dernier, simultanément en différents endroits du Rhône et de l’Ain, qui a permis aux gendarmes des deux départements, de la Section de recherches (S.R.) de Lyon et de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), d'interpeller sept individus soupçonnés d'avoir participé, en bande organisée, à l’attaque à main armée, avec kalachnikov, d’un fourgon transportant du tabac, ainsi qu’à une série de vols aggravés commis au préjudice de commerces, dont une armurerie.

Ce coup de filet est le fruit des investigations conduites depuis mai 2020, sous la direction du parquet de Lyon, dans le cadre d'une cellule d'enquête. La coordination des forces et des savoir-faire permet alors d'identifier une équipe de malfaiteurs résidant en région lyonnaise, soupçonnée d'être à l'origine de la recrudescence des vols observée au cours du premier semestre 2020.

En août 2020, deux individus appartenant à cette équipe criminelle sont arrêtés.

© RGRA

Une opération judiciaire mobilisant près de 200 gendarmes

Les investigations se poursuivent et le 12 janvier dernier, une vaste opération judiciaire, mobilisant près de 200 personnels, est déclenchée pour interpeller le reste de l'équipe. Les gendarmes de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de l’OCLDI investissent alors plusieurs sites dans les départements du Rhône et de l’Ain, afin d'interpeller sept autres suspects et conduire les opérations techniques nécessaires.

Lors des différentes perquisitions, les enquêteurs découvrent plusieurs véhicules, des armes et du matériel d’effraction, confirmant les activités délictuelles des mis en cause. Les éléments de preuve recueillis permettent d'ailleurs d'impliquer ces individus sur de nombreux faits.

À l’issue des gardes à vue, six des individus interpellés ont été déférés devant le magistrat instructeur lyonnais, vendredi 15 janvier, en fin journée. Mis en examen, quatre d’entre eux ont été placés en détention provisoire et les deux autres sous contrôle judiciaire.