Enquêtes

Côtes-d’Armor : Kamé Hamé Ha des gendarmes contre une équipe de cambrioleurs locaux

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© B.R. Dinan

Après huit mois d’enquête, les gendarmes de la compagnie de Dinan, dans les Côtes-d’Armor (22), ont mis un terme aux agissements d’une équipe de cambrioleurs. L'un d’eux a été placé sous mandat de dépôt à la maison d'arrêt de Saint-Malo en attendant son jugement. Quant aux trois autres, ils sont placés sous contrôle judiciaire.  

Les gendarmes du groupement des Côtes-d’Armor (22) ont mis un terme aux agissements d’une équipe de cambrioleurs, le 16 mars, après une importante opération judiciaire. Les malfaiteurs opéraient depuis juillet 2020, en cambriolant des résidences principales, dans le secteur de Dinan, ainsi que dans le département d'Ille-et-Vilaine. Ils étaient également auteurs de diverses escroqueries.

L’opération pour interpeller les individus a été lancée après plusieurs mois d'investigations minutieuses, menées par le groupe d’enquête « Orpailleur 22 », de la compagnie de gendarmerie de Dinan.  

Elle a mobilisé une soixantaine de militaires, dont ceux des compagnies de Dinan et Saint-Brieuc pour les Côtes-d’Armor (22) et celle de Montfort-sur-Meu dans l’Ille-et-Vilaine (35). Une équipe d'appui judiciaire de la Brigade départementale de renseignements judiciaires (BDRJ) de Saint-Brieuc, ainsi que le groupe d'investigations cynophiles de Rennes, se sont également greffés au dispositif.      

L’opération a permis d'interpeller et de placer en garde à vue sept auteurs principaux, originaires des Côtes d'Armor et d'Ille-et-Vilaine. Cinq autres individus ont également été mis en cause dans cette affaire.

5000 € de préjudice… pour une collection de figurines Dragon Ball

Les investigations menées par les enquêteurs ont permis de mettre à jour une véritable organisation entre les protagonistes. Ils sont soupçonnés d’être à l’origine de plus d’une quarantaine de cambriolages résolus, pour un préjudice estimé à plus de 380 000 €.

Les perquisitions et saisies opérées ont permis de restituer à leurs légitimes propriétaires plus de 8 m3 de matériels divers (kayak, tondeuse auto-portée, outillages, trophées de chasse, matériels électroménagers...). Trois véhicules ont été saisis (un véhicule de luxe, une moto et un utilitaire), une cinquantaine de bijoux en or, ainsi qu’une collection de figurines du manga « Dragon Ball » estimée à plus de 5000 €.

Quatre des mis en cause ont été déferrés devant le procureur de la République de Saint-Malo, vendredi 19 mars, à l'issue de leur garde à vue. L'un d’eux a été placé sous mandat de dépôt à la maison d'arrêt de Saint-Malo en attendant son jugement. Quant aux trois autres, ils sont placés sous contrôle judiciaire.