Enquêtes

Nord : démantèlement d’un vaste trafic de drogues dures en provenance des Pays-Bas

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© S.R. Lille

Cocaïne, méthamphétamine, kétamine et cannabis… D’importantes quantités de produits stupéfiants en provenance des Pays-Bas alimentaient depuis plusieurs mois la commune de Hazebrouck et ses environs. Le 30 janvier dernier, les enquêteurs de la Section de recherches de Lille et de la Brigade de recherches de Hazebrouck ont interpellé trois individus suspectés d’être impliqués dans ce vaste trafic. Deux d’entre eux ont été écroués.

C’est au cours de l’été 2020, dans le cadre d’une enquête préliminaire conduite sous l'autorité du procureur de la République près le tribunal judiciaire de Dunkerque, que les enquêteurs de la Section de recherches (S.R.) de Lille et de la Brigade de recherches (B.R.) de Hazebrouck, toutes deux co-saisies, se lancent sur la piste des instigateurs d’un vaste trafic de drogues dures alimentant la commune de Hazebrouck et ses environs.

Plusieurs mois d’investigations minutieuses et d’opérations de surveillance, conduites avec le concours du Groupe d'observation et de surveillance (GOS) de Lille, leur seront nécessaires pour matérialiser les faits, identifier les auteurs ainsi que leur mode opératoire.

Leur trafic, très actif, porte sur différents produits : cocaïne, méthamphétamine, kétamine, cannabis… En l’espace de quelques mois, ils auraient ainsi importé d’importantes quantités de stupéfiants par le biais d'approvisionnements très fréquents aux Pays-Bas, leur permettant de fournir de nombreux consommateurs.

Forts de tous ces éléments, les gendarmes de la S.R. et de la B.R. déclenchent une opération judiciaire le 30 janvier dernier dans l’après-midi sur la commune de Hazebrouck, afin d’interpeller les trois suspects au retour d'un voyage d’approvisionnement aux Pays-Bas.

Une quarantaine de gendarmes sont mobilisés. Les individus sont appréhendés à leur domicile ou sur la voie publique par les gendarmes des Pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Hazebrouck et Dunkerque-Hoymille, avec l'appui du GOS de Lille.

Les perquisitions conduites avec l’appui de deux équipes cynophiles spécialisées dans la recherche de produits stupéfiants et de billets de banque permettent la saisie de 100 grammes de cocaïne, 100 grammes de produits de coupe, 60 grammes de méthamphétamine, 4 700 euros en espèces, un pistolet automatique de calibre 6,35 mm, un revolver d'alarme de calibre 9 mm, trois véhicules et 14 000 euros de biens au titre des avoirs criminels.

Placés en garde à vue pour importation, acquisition, transport, détention, offre ou cession et usage de produits stupéfiants, ainsi que pour détention d'armes de catégorie B, les trois mis en cause ont été déférés devant le procureur de la République mercredi 3 février au matin, dans la perspective de leur comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Dunkerque au cours de l'après-midi.

À la suite d'une décision de report d'audience au mois avril 2021, deux d’entre eux ont vu la révocation de leur sursis et ont été écroués aux maisons d’arrêt de Dunkerque et de Sequedin.