Enquêtes

Pas-de-Calais : la brigade de recherches de Béthune démantèle un trafic de stupéfiants

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© B.R. Béthune

Le quadragénaire avait mis en place un trafic local de divers produits stupéfiants (herbe et résine de cannabis, méthamphétamines, cocaïne). Après quelques mois d'enquête, la brigade de recherches de Béthune l'a interpellé le 19 juillet dernier, mettant ainsi un terme à ses agissements. Lors des perquisitions, divers produits ont été saisis.

Amenés à suspecter l’existence d’un trafic de stupéfiants sur leur circonscription, les gendarmes de la Brigade de recherches de Béthune, dans le Pas-de-Calais, initient une enquête préliminaire dès le mois de mars dernier pour en avoir le cœur net.

Leurs investigations, couplées aux surveillances, tant physiques que techniques, permettent de rapidement matérialiser les faits et d’identifier une quinzaine de clients réguliers.

Le trafic, organisé par un homme d’une quarantaine d’années, porte sur de l’herbe et de la résine de cannabis, du speed (méthamphétamine) et de la cocaïne. Il alimente une clientèle locale, issue de plusieurs communes proches de Béthune, à l’instar d'Hersin-Coupigny, Haillicourt, Auchel, Divion et leurs alentours.

En accord avec le parquet de Béthune et avec l’appui des militaires de la brigade d'Hersin-Coupigny, une opération judiciaire est déclenchée le 19 juillet dernier, afin d’interpeller le trafiquant présumé et d’auditionner les clients identifiés.

La perquisition au domicile du mis en cause, conduite avec l’appui d’une équipe du Groupe d’investigations cynophile (GIC) de Lesquin et d’un enquêteur qualifié Correspondant technologies numériques (C-NTECH) de la communauté de brigades d’Isbergues, permet de saisir plus de 2 kg de résine de cannabis conditionnés en plaquettes de 100 grammes, plus de 2 kg d'herbe de cannabis, plus de 2 kg de speed (méthamphétamine), 3 pieds de cannabis d'environ 1,50 m de haut dans le jardin, 815 € en numéraire, une balance de précision, un téléphone portable utilisé pour le trafic, ainsi que des documents de comptabilité incriminants. La valeur de la totalité des produits découverts est estimée à près de 35 000 € à la revente. Conformément aux directives permanentes du Parquet, ces derniers, de même que la balance, seront détruits, après qu’un échantillonnage aura été réalisé sur chaque type de produit.

Lors de sa garde à vue, l’individu reconnaît notamment l’acquisition pour près de 32 800 € de produits stupéfiants (herbe de cannabis, speed et résine de cannabis) entre avril 2020 au juillet 2021 et leur revente, à l’exception de sa consommation personnelle.

Déjà connu pour des faits similaires, l’homme a été déféré au Parquet de Béthune, le 21 juillet au matin, en vue d’une comparution immédiate pour détention de stupéfiants, offre ou cession de stupéfiants, acquisition non autorisée de stupéfiants et usage illicite de stupéfiants. Il a été placé sous mandat de dépôt dans l’attente de son jugement.

Les consommateurs se verront quant à eux délivrer une réponse pénale ultérieurement.