Enquêtes

Puy-de-Dôme : les voleurs n’y couperont pas

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© D.R.
À Thiers, dans le Puy-de-Dôme, des individus ont dérobé plusieurs milliers de couteaux, pour une valeur à la revente estimée à 340 000 euros. Rattrapés par la patrouille, les trois voleurs présumés ont reconnu les faits face aux gendarmes de la brigade de recherches de Thiers.

3 500 couteaux, des bandes de polissage et un chéquier, pour un préjudice avoisinant les 340 000 euros ; mi-août, plusieurs individus se sont introduits dans une usine de coutellerie pour y dérober ce précieux sésame.

Après s’être évaporés dans la nature, l’enquête menée par la brigade de recherches de Thiers a permis d’identifier rapidement les trois voleurs présumés et de les interpeller. Le trio était déjà connu des services. Pour mener à bien leurs investigations, les gendarmes se sont notamment appuyés sur des éléments de vidéosurveillance, grâce auxquels ils ont pu identifier des véhicules assimilés aux trois individus.

Au cours de la perquisition, 1650 couteaux ont été découverts ainsi qu’une grande quantité de pièces de coutellerie. D’autres saisies ont été réalisées a posteriori, permettant également de mettre la main sur 31 pieds de cannabis.

Les voleurs ont reconnu les faits au cours de leur garde à vue. Ils ont expliqué aux militaires avoir effectué des repérages pendant les grandes vacances et s’être ensuite introduits dans la coutellerie en brisant une vitre, rapporte le quotidien la Montagne.

Les deux auteurs principaux ont été déférés et placés en détention provisoire dans l’attente de leur jugement. Le troisième fera l’objet d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) en février 2022.