Enquêtes

Vendée : 3 ans ferme pour avoir percuté un gendarme avec son véhicule

Auteur : Antoine Faure - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© GEND/SIRPA/F.GARCIA

Un homme de 26 ans a été condamné à trois ans de prison, jeudi 7 janvier, par le tribunal de La-Roche-sur-Yon. Il avait renversé un gendarme qui contrôlait son véhicule avant de prendre la fuite.

On n’est pas passé loin du drame, samedi 2 janvier, dans la soirée. Les gendarmes de la compagnie de Fontenay-le-Comte, en Vendée, sont alertés qu’un de ces rodéos qui empoisonnent la vie des riverains se déroule dans les rues de la commune. Quatre militaires se rendent sur les lieux et arrêtent un véhicule.

Portière ouverte, le conducteur fait mine de chercher les papiers, avant d’enclencher une brutale marche arrière, au moment où le maréchal des logis-chef (MDC) Yohan, du Peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) de Fontenay-le-Comte, s’approche de la voiture. Percuté par la portière, celui-ci va être traîné sur une dizaine de mètres avant de lâcher prise, ce qui lui vaudra 5 jours d’incapacité temporaire de travail. Cet incident montre une fois encore les risques encourus par les gendarmes lors de n’importe quel contrôle routier.

Recherché en France et en Arménie

L’auteur ayant pris la fuite, les militaires récupèrent son identité auprès des membres de sa belle famille et interrogent le TAJ (Traitement des antécédents judiciaires). L’homme d’origine arménienne, en situation irrégulière sur le territoire, est bien connu de la gendarmerie. Il est en outre recherché par les autorités françaises pour des faits de menaces avec arme à feu, commis il y a un peu plus d’un an, mais également par les autorités arméniennes pour s’être soustrait aux obligations militaires.

Un important dispositif est mis en place pour le retrouver. La CGD de Fontenay-le-Comte bénéficiant de l’appui de la section de recherches (S.R.) de Nantes et du Groupe observation surveillance (GOS) de la région Pays-de-la-Loire, qui effectue des filatures, puis une surveillance du domicile présumé. L’interpellation est programmée le mercredi 6 janvier. L’homme étant considéré comme dangereux, l’antenne GIGN de Nantes est également engagée. L’opération se déroule sans problème particulier.

Présenté en comparution immédiate jeudi 7 janvier, à l’issue de sa garde à vue, l’individu de 26 ans a été condamné à 3 ans de prison ferme par le tribunal de La-Roche-sur-Yon, et incarcéré dans la foulée. Un sursis de 18 mois a également été révoqué. Il devra verser 2000 € de dommages et intérêts au MDC Yohan au titre du préjudice moral.