Enquêtes

Cannabis, villa, armes à feu : dans le Var, les gendarmes démantèlent un réseau de trafic de drogue

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© D.R

Au terme d'un an et demi d’investigations, quatre personnes, suspectées de trafic de stupéfiants, ont été interpellées par les gendarmes dans le Var. Lors des perquisitions, les militaires ont saisi 1 000 plants de cannabis.

1 000 plants de cannabis, abrités dans une villa de 120 m² située dans le Var, ont été saisis par les gendarmes, le 17 mai dernier. Quatre individus, suspectés de trafic de stupéfiants, ont également été interpellés lors de cette opération judiciaire.

Ils sont tombés dans le collimateur des enquêteurs il y a un peu moins de deux ans. À l’époque déjà, ils affichaient un « important niveau de vie, dont l’origine des ressources pouvait prêter à interrogation. »

Des profits considérables

Face à ces observations, la justice décide d’ouvrir une enquête préliminaire en novembre 2020, pour des chefs de blanchiment aggravé et production ou fabrication de stupéfiants en bande organisée. Le dossier criminel est confié à un juge d’instruction du tribunal judiciaire de Draguignan.  

L'enquête est quant à elle confiée aux limiers de la Brigade de recherches de Gassin – Saint-Tropez. Les investigations menées par cette unité conduisent les enquêteurs à faire la lumière sur une organisation structurée, « générant des profits considérables. »

60 000 euros à la revente

Mi-mai 2022, l’impunité relative des présumés trafiquants prend fin à l’occasion d’une opération judiciaire de grande ampleur lancée dans le Var. Elle mobilise l’antenne GIGN d’Orange, le Peloton spécialisé de protection de gendarmerie (PSPG) de Cadarache, l’Escadron de gendarmerie mobile (EGM) de Hyères et le Peloton de surveillance et d’intervention de gendarmerie (PSIG) de Gassin.

Les perquisitions qui en découlent permettent ainsi de découvrir un millier de plants de cannabis, mais pas seulement. Six kilos de cannabis séché, dont la valeur à la revente est estimée à 60 000 euros, sont également retrouvés par les gendarmes.

Deux armes à feu

D’autres saisies sont effectuées par les militaires, parmi lesquelles la villa de 120 m² et plus de 50 000 euros sur des comptes courants. Plusieurs milliers d’euros en liquidités, deux armes à feu et un véhicule haut de gamme sont également appréhendés.

Les quatre individus ont été présentés devant le juge instructeur de Draguignan le vendredi 20 mai. Trois ont été placés en détention provisoire, le quatrième étant mis en examen sous contrôle judiciaire.