Histoire

« Première oblige », l’École de gendarmerie de Chaumont

Auteur : l'aspirante Noémie Carlus, service historique de la Défense - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
École de gendarmerie de Chaumont.
© Droits réservés

Créée par la décision ministérielle du 9 juin 1945, l’École de gendarmerie de Chaumont est la plus ancienne école de formation initiale de la gendarmerie. C’est ainsi qu’elle justifie sa devise : « Première oblige ».

Compétence des écoles préparatoires au début du XXe siècle, l’instruction des nouveaux gendarmes est prise en charge par les pelotons mobiles de gendarmerie à partir de 1921. Sous l’Occupation, la scission entre la gendarmerie et la garde républicaine mobile oblige l’Institution à reconstituer les écoles préparatoires. Créée en 1945, l’École de Chaumont est la première école de sous-officiers de la gendarmerie de l’après-guerre.

 

École de gendarmerie de Chaumont

© Droits réservés

Installée initialement au quartier Foch de la ville de Chaumont (Haute-Marne), l’École est transférée le 1er janvier 1949 à son emplacement actuel, la caserne Damrémont, qui porte le nom du général Charles-Marie Denys de Damrémont (1783-1837), enfant du pays, tué au siège de Constantine.

 

Portrait du général Charles Denys de Damrémont

© Droits réservés (collection particulière Association Marcel Arland.

Rebaptisée École de sous-officiers de gendarmerie (ESOG) le 1er octobre 1984, puis École de gendarmerie (EG) en 1997, elle est ouverte aux élèves gendarmes féminins à partir de 1999. De 1997 à 2001, l’École a formé des élèves du Corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale (CSTAGN). Depuis 2008, l’École de Chaumont accueille des Gendarmes adjoints volontaires (GAV).

 

Cérémonie de fin de stage à l'école de gendarmerie de Chaumont en 1960

© Service historique de la Défense

Le 5 février 2002 le drapeau de l’École est décoré à titre exceptionnel de la médaille militaire, en reconnaissance des nombreux sacrifices consentis lors des conflits armés.

 

Le drapeau de l'école de gendarmerie de Chaumont est le seul à arborer la Médaille militaire.

© Droits réservés