Accueil

425 kg de cannabis saisis après l’interception d’un go-fast

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© D.R

L’opération s’est déroulée le 30 septembre, avec le concours du GIGN. En plus des 14 valises marocaines saisies, quatre individus ont été interpellés. Ils ont été présentés ce lundi à un juge d’instruction, en vue de leur mise en examen. Les gendarmes ont également mis la main sur plusieurs milliers d’euros en numéraire.

425 kilogrammes de résine de cannabis ont été saisis ce vendredi 30 septembre, lors de l’interception d’un go-fast sur les autoroutes A19 et A5, près de Sens, dans l’Yonne (89). L’opération judiciaire a abouti à l’interpellation de quatre individus.

En avril dernier, alors qu’ils enquêtaient sur un recel de véhicule volé, les gendarmes de la Brigade de recherches (B.R.) de Melun mettent à jour un trafic de stupéfiants, à la dimension internationale. Face à une telle ampleur, la Section de recherches (S.R.) de Paris est co-saisie.

Les investigations menées par les militaires permettent d’identifier une équipe structurée, en charge de la logistique et du transport des produits stupéfiants entre l’Espagne et l’Île-de-France. Rien qu’au mois de septembre, trois allers-retours ont été effectués par les malfaiteurs.

La phase opérationnelle est enclenchée au petit matin du 30 septembre. Elle rassemble une centaine de gendarmes, dont une vingtaine d’enquêteurs, mais aussi des militaires du GIGN, du Groupe d’observation et de surveillance d’Île-de-France (GOSIF) et de plusieurs groupements de gendarmerie.

L’opération a permis l’interception de trois véhicules et l’interpellation de trois individus. Un quatrième a été appréhendé à son domicile.

En plus des 425 kg de résine de cannabis saisis, d’une valeur marchande estimée à 1,7 million d’euros, les gendarmes ont également mis la main sur plusieurs milliers d’euros en numéraire.

Les suspects ont été présentés ce lundi devant un juge d’instruction, en vue de leur mise en examen.