Colloque : « La transformation au cœur de la gendarmerie »

auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le

À l’occasion des 10 ans du rattachement de la gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur, un colloque sur le thème de « La transformation au cœur de la gendarmerie » se tiendra le 7 juin prochain, à l’École militaire. Ouvert par le ministre de l’Intérieur, il permettra d’aborder plusieurs thématiques clés au cours de cinq tables rondes.

Il y a dix ans, dans une volonté de cohérence et d'efficacité globale en termes de sécurité intérieure, la gendarmerie était rattachée organiquement, budgétairement et opérationnellement au ministère de l'Intérieur, pour lequel elle était jusqu'alors placée pour emploi.

Cette intégration, l'Institution l'a effectuée en conservant son identité, son statut et ses valeurs militaires.

Aujourd'hui, forte de son héritage pluriséculaire, de sa capacité d’adaptation et d’innovation, de sa force humaine plurielle et de ses multiples savoir-faire, elle contribue efficacement à l'action, ainsi qu'aux décisions du ministère de l'Intérieur, de même qu'elle continue d’œuvrer au profit des Armées, par l'entremise de ses formations spécialisées ainsi que sur les théâtres d'opérations extérieures.

Le 7 juin, à l’occasion du 10e anniversaire de son rattachement au ministère de l’Intérieur, la gendarmerie organise un colloque sur le thème de « La transformation au cœur de la gendarmerie », au sein de l’École militaire (Amphi Foch), à Paris VIIe.

Ouvert à 9 heures par le ministre de l’Intérieur, il permettra d’aborder ensuite plusieurs thématiques au cours de cinq tables rondes :

- de la Défense à l’Intérieur : 10 ans de transformations autour d’un même socle de valeurs (9 h 30 - 10 h 30).

- Hier et demain : le gendarme soldat de la loi (10 h 45 - 11 h 45).

- La sécurité au cœur des territoires (12 heures - 13 heures).

- La gendarmerie et la résilience de l’État (14 heures - 15 heures).

- Innover aujourd’hui pour mieux protéger demain (15 h 15 - 16 h 15).

La journée sera clôturée par le directeur général de la gendarmerie nationale.

© Tous droits réservés