Remise des « Prix de la gendarmerie nationale - recherche et réflexion stratégique »

auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le

La gendarmerie nationale a organisé, en 2019, les « Prix de la Gendarmerie nationale – recherche et réflexion stratégique » afin de récompenser et soutenir des membres de l’Institution (active ou réserve) ou de la société civile, dont les travaux et les actions de recherche ou de publication portent sur des questions intéressant la sécurité ou la défense nationale.

Les prix sont décernés par un jury composé de professionnels et de chercheurs en lien avec le domaine de la sécurité intérieure ou de la défense nationale. Les lauréats ont ainsi été récompensés, jeudi 19 décembre, à l’École militaire, lors d’une cérémonie officielle présidée par le général Didier Fortin, commandant la mission du pilotage et de la performance de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).

 

Les différents prix proposés récompensent cette année une thèse, un ouvrage et quatre publications réalisées en 2018 :

- Prix de thèse à Mme Jeanne Le Quang, pour sa thèse intitulée « Haute police, surveillance politique et contrôle social sous le Consulat et le Premier Empire » – sous la direction de Pierre Serna (Paris 1) ;

- Prix ouvrage au colonel Florian Manet, pour son ouvrage intitulé « Le crime en bleu - Essai de Thalassopolitique » ;

- Prix article 1 au colonel de la réserve citoyenne Daniel Guinier, pour son article intitulé « Modèle de représentation des cyberattaques, mesures génériques et prospectives » ;

- Prix article 2 au lieutenant-colonel de la réserve citoyenne Renaud Bouvet, pour son article intitulé « Le rôle du médecin militaire dans l'augmentation des performances du soldat » ;

- Prix article 3 au lieutenant-colonel Jérôme Barlatier, pour son article intitulé « Le navire et la boussole : sur la nécessité de combiner la pratique policière et la recherche empirique » ;

- Prix article 4 au lieutenant-colonel Louis Pauty, pour son article intitulé « Nous ne comprenons plus ce que victime du devoir veut dire ».

 

Il n’est pas trop tard pour participer à la prochaine session, les candidatures pouvant être transmises jusqu’au vendredi 31 janvier 2020 au Centre de recherche de l'école des officiers de gendarmerie nationale.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le règlement.