Renforcement de la coopération entre la gendarmerie et l’agence Frontex

auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le

Dans la perspective de développer la coopération entre la gendarmerie nationale et l’agence européenne Frontex, responsable de la coordination des États membres de l’Union européenne (U.E.) pour la gestion des frontières extérieures, une délégation de la gendarmerie nationale s’est rendue au siège de l’entité.

Les 5 et 6 décembre, une délégation de militaires de la gendarmerie s’est rendue à Varsovie, au siège de l’agence européenne Frontex, responsable notamment de la coordination des garde-frontières et des garde-côtes des États-membres.

Conduite par la générale Bettina Boughani, chargée de mission auprès du directeur général de la gendarmerie, la délégation était composée de représentants des différentes directions (cabinet du directeur général, direction des opérations et de l’emploi, direction du personnel militaire, direction des soutiens et des finances), du commandement des réserves et de celui des formations aériennes de la gendarmerie.

L’agence Frontex bénéficie d’un nouveau mandat de l’U.E. et de ressources augmentées, qui lui donnent désormais de réels pouvoirs exécutifs dans la gestion des migrations aux frontières extérieures de l’Union mais également en matière de criminalité transfrontalière.

Jusqu’en 2027, cette montée en puissance de l’entité doit s’accompagner du recrutement de près de 10 000 agents supplémentaires, sous différents statuts.

Les États-membres de l’U.E. et leurs forces de sécurité intérieure, parmi lesquelles la gendarmerie nationale, sont sollicités pour renforcer l’agence et prendre une part active à ce développement.

La rencontre entre la délégation de la gendarmerie et les responsables de l’agence, dont son directeur Fabrice Leggeri, a permis un échange fructueux sur les modalités de cette future coopération.