Trafic de véhicules : coup de filet dans le Haut-Rhin et le Val-de-Marne

auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le

Une vaste opération judiciaire a permis d’interpeller quatorze individus dans le cadre d’un vaste trafic de vente de véhicules de grosse cylindrée, mises sur le marché français après modification des numéros d’identification et changement des plaques d’immatriculation. Sur les huit personnes présentées au magistrat instructeur à l’issue des gardes à vue, cinq ont été placées sous contrôle judiciaire et deux en détention provisoire.

Une vaste opération judiciaire a été conduite le 18 novembre dernier, dans les départements du Haut-Rhin et du Val-de-Marne, mobilisant des effectifs des groupements de gendarmerie départementale du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, de la section de recherches de Strasbourg, de la brigade de recherches de Colmar, du groupe interministériel de recherches de Strasbourg, des escadrons de gendarmerie mobile de Sélestat et de Wissembourg, de la section d’appui judiciaire d’Île-de-France, des équipes cynophiles de la gendarmerie et de la police nationales, du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale et des brigades de proximité locales.

Quatorze individus ont été interpellés dans ces deux départements et placés en garde à vue dans le cadre d’un vaste trafic de vente de véhicules de grosse cylindrée, mises sur le marché français après modification des numéros d’identification et changement des plaques d’immatriculation.

Certains véhicules étaient ensuite immatriculés grâce à des cartes grises vierges volées en Allemagne. Ils étaient revendus via des intermédiaires et des sociétés mises en place avec des hommes de paille sans activité déclarée.

Ces interpellations se sont déroulées sur commission rogatoire d’un magistrat instructeur de la juridiction inter-régionale spécialisée de Nancy, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte le 28 février 2018 des chefs notamment de vols en bande organisée, escroquerie en bande organisée, recel de biens provenant de vol en bande organisée, de blanchiment et participation à une association de malfaiteurs.

Lors des perquisitions, quatorze véhicules ont été saisis, pour une valeur de marchande totale de 442 000 € ; trois véhicules valant entre 25 000 € et 52 000 €.

Sur les huit personnes présentées au magistrat instructeur à l’issue des gardes à vue, cinq ont été placées sous contrôle judiciaire et deux en détention provisoire.