Un trafic de véhicules haut de gamme démantelé par la section de recherches de Versailles

auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le

L’enquête conduite par la S.R. de Versailles, avec l’appui des groupements de gendarmerie départementale des Yvelines et de l’Eure-et-Loir, ainsi que du GIGN et du groupe observation et surveillance de la région île-de-France, a permis d'interpeller 17 personnes impliquées dans un groupe criminel, auquel sont imputés plus d’une vingtaine de vols de véhicules par « home jacking », pour un préjudice total estimé à plus de 450 000 €.

L’enquête débute en mars 2018, quand les gendarmes du groupement de gendarmerie départementale des Yvelines (78) sont alertés par une série de vols, de type « home-jacking », commis dans leur département. Dix-sept faits sont recensés, pour vingt véhicules dérobés.

Les actes de police technique et scientifique sont réalisés avec l’appui de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). En quelques semaines, les investigations techniques, confortées par le recueil de renseignements, permettent aux enquêteurs de la Section de recherches (S.R.) de Versailles d’identifier les membres de cette organisation criminelle, originaires de Chartres et de la région parisienne, ainsi que son mode opératoire.

En effet, très organisés, les malfaiteurs pénètrent par effraction dans les habitations, en présence des propriétaires endormis, pour y dérober les clés des véhicules, très souvent haut de gamme, stationnés devant le domicile. À plusieurs reprises, ils semblent avoir utilisé des substances chimiques afin de s’assurer que leurs victimes ne se réveillent pas. Les voitures volées sont ensuite confiées à une équipe de receleurs pour être expédiées à l’étranger.

Le 21 mars dernier, les quatre principaux voleurs et receleurs présumés sont interpellés par les enquêteurs, avec l’appui du GIGN, alors qu’ils projettent de passer une nouvelle fois à l’action.

Lors des perquisitions, cinq véhicules sont saisis, ainsi qu’un kilo d’héroïne et 4,5 kg de résine de cannabis. Les quatre mis en cause sont incarcérés.

Entre avril et mai dernier, trois opérations complémentaires sont conduites, permettant l’interpellation de treize autres complices présumés.

L’enquête conduite par la S.R. de Versailles, avec l'appui des groupements de gendarmerie départementale des Yvelines et de l’Eure-et-Loir, ainsi que du GIGN et du groupe observation et surveillance de la région île-de-France, a ainsi permis de mettre un terme aux agissements d’un groupe criminel, auquel sont imputés plus d’une vingtaine de vols de véhicules par « home jacking », pour un préjudice total estimé à plus de 450 000 €.