Accueil

Barkhane : décès du caporal-chef Maxime Blasco au Mali

Auteur : la lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Ministère des Armées
Le caporal-chef Maxime Blasco, affecté au 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces, est décédé ce vendredi 24 septembre, au Mali, lors d’un combat contre un groupe armé terroriste.

L’armée française à nouveau endeuillée. Ce vendredi 24 septembre, un nouveau militaire est tombé au combat.

À la suite de la détection d’un groupe armé terroriste par la force Barkhane au sud du Mali, à la frontière avec le Burkina Faso, le caporal-chef Maxime Blasco participait avec son commando à une opération de reconnaissance.

Après avoir entamé sa reconnaissance, le groupe de commandos a été pris à partie à courte distance par d’autres éléments du groupe armé terroriste. Au cours de cette action, le caporal-chef Maxime Blasco, a été touché par un tireur embusqué, qui a été neutralisé par les commandos. Très grièvement touché, il a rapidement succombé à ses blessures.

Chasseur alpin aguerri, le caporal-chef s’est à de nombreuses reprises illustré par son dévouement pour les valeurs de la France. Dans un communiqué de presse, le ministère des armées, salue « un soldat d’élite au parcours admirable ».

Décoré à trois reprises pour la croix de la Valeur militaire avec étoile de bronze, il avait également reçu en juillet 2019, la croix de la Valeur militaire avec étoile de vermeil de la Ministre des armées après avoir été reconnu blessé de guerre pour une action audacieuse au combat. Le 18 juin 2021, en récompense de ses services exceptionnels, il a été décoré de la Médaille Militaire des mains du Président de la République.

La gendarmerie nationale s’associe à l’armée de Terre et au 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces et présente ses sincères condoléances à la famille du militaire mort pour la France, à ses proches et à tous ses frères d’armes.