Barkhane : nouveau décès d’un légionnaire du 1er régiment étranger de cavalerie

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Armée de Terre

Le légionnaire Kévin Clément, affecté au 1er régiment étranger de cavalerie, est décédé, lundi 4 mai, lors d’une opération de lutte contre les groupes armés jihadistes au Mali.

La Légion étrangère est particulièrement éprouvée ces derniers jours. Après le décès du brigadier Dmytro Martynyouk, le 1er mai dernier, l’un des siens a de nouveau trouvé la mort au combat.

Le 4 mai dernier, le légionnaire de 1re classe Kévin Clément était engagé au Mali « dans une action de harcèlement zonal et de ratissage contre les groupes armés terroristes », indique le communiqué de presse de l’état-major des Armées. « Prise à partie à courte distance, l’unité de tête a riposté et a mis hors de combat deux djihadistes. » Mais au cours de cette action, le jeune militaire a été grièvement blessé par un tir ennemi. Pris en charge par l’équipe médicale, il a été évacué par hélicoptère jusqu’à l’antenne chirurgicale de Gao, où son décès a été constaté.

La ministre des Armées, Florence Parly, rend hommage à ce jeune militaire mort pour la France, qui a combattu « avec honneur et fidélité », comme le veut la devise de la Légion étrangère. Elle salue également l’engagement des 5 000 militaires qui poursuivent leur mission de lutte contre le terrorisme, aux côtés des pays du G5 Sahel, dans le cadre de l’opération Barkhane.

La gendarmerie nationale s'associe à la profonde tristesse de l'armée de Terre et du 1er REC et présente ses sincères condoléances à la famille du militaire décédé, à ses proches et à tous ses frères d’arme.