Accueil

Bouches-du-Rhône : les gendarmes prennent le voleur la main dans le DAB

Auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.

Un dispositif de surveillance et d’interception, mis en place par les gendarmes de la Brigade territoriale autonome de Bouc-Bel-Air, dans les Bouches-du-Rhône, a permis d’interpeller en flagrant délit un voleur de cartes bancaires multi-récidiviste.

Le petit manège était bien rodé, mais les gendarmes de la Brigade territoriale autonome (BTA) de Bouc-Bel-Air, dans les Bouches-du-Rhône, y ont mis un terme.

Dans la matinée des dimanches 10 et 24 juillet, un individu commet des vols de cartes bancaires au préjudice de personnes âgées, en ayant préalablement observé le code confidentiel, au niveau du Distributeur automatique de billets (DAB) de la Banque populaire de Bouc-Bel-Air. Des retraits sont ensuite effectués en divers endroits, à Bouc-Bel-Air, puis à Marseille. 

Bien que le visage de l’auteur soit masqué par une casquette et un masque chirurgical, les investigations entreprises et l'exploitation des images des caméras de vidéo-protection vont permettre d'identifier le véhicule de l'individu, qui ne lui appartient pas, et de confirmer sa description physique et vestimentaire.

Recherché par la Brigade de répression de la délinquance astucieuse

Le dimanche 31 juillet 2022, à 10 heures, un dispositif de surveillance et d’interception est mis en place par deux militaires de la BTA de Bouc-Bel-Air, en tenue civile, à proximité du lieu de commission des précédents faits. À 10 h 05, l'individu est interpellé en flagrant délit, avec la même tenue vestimentaire. Lors de sa fouille, il est trouvé porteur d'un TPE (Terminal de Paiement Électronique) et de 533 € en numéraire. Le véhicule et son téléphone sont saisis.

L’homme est placé en garde à vue. Connu très défavorablement pour une quinzaine de faits de même nature, il fait l’objet d’une fiche de recherche émise par la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA) de Paris.

Le mis en cause a été déféré au parquet d’Aix-en-Provence, en vue d’une comparution immédiate, le mercredi 3 août. Il a été condamné à trois ans de prison ferme et écroué à la maison d’arrêt de Luynes.