Accueil

Championnat de France militaire de cross-country 2021 : les gendarmes trustent les podiums

Auteur : Capitaine Marine Rabasté - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Ecole de gendarmerie de Montluçon

Du 28 au 30 septembre 2021, l’école de gendarmerie de Montluçon a accueilli le championnat de France militaire de cross-country, rassemblant les sportifs des trois armées et de l’institution.

Le dernier week-end de septembre était sportif à l’école de gendarmerie de Montluçon ! 284 militaires de toutes les armées étaient rassemblés pour prendre le départ du championnat de France militaire de cross-country. Parmi eux, 96 représentants de la gendarmerie ont parcouru les chemins, malgré des conditions météorologiques mitigées. Alternant montées, descentes et faux plats, les militaires n’ont pas failli et le classement est à la hauteur de leur engagement.

Sur le cross long individuel, le brigadier-chef Mehdi F., de la garde républicaine, décroche la première place, tandis que l’élève-gendarme Théo D. se place en 10e position, mais premier espoir en moins de 23 ans.

© Ecole de gendarmerie de Montluçon

Sur le cross court individuel, le garde Faustin G., de la garde républicaine également, prend la deuxième place.

En équipe, les coureurs de la garde républicaine réalisent à nouveau de belles performances, en accrochant deux premières places aux cross long et court. Le commandement des écoles de la gendarmerie obtient quant à lui la deuxième place sur le cross long en équipe.

À l’issue du championnat, le Centre national des sportifs de la Défense (CNSD) a fait parvenir une pré-sélection en vue des jeux mondiaux militaires, qui se dérouleront en Allemagne, au cours de l’année 2022. Ont été retenus : le brigadier-chef Mehdi F., le garde Fautin G., ainsi que la 5e féminine et première gendarme Elsa S., de la région de gendarmerie des Pays-de-la-Loire.

© Ecole de gendarmerie de Montluçon

À l’issue du week-end, l’organisation de cet événement sportif par l’école de Montluçon a été unanimement saluée par l’ensemble des représentants du CNSD, des partenaires, des bénévoles, mais également par l’ensemble des militaires de toutes armes qui participaient aux épreuves.