Yvelines : le meurtrier d’un octogénaire interpellé et écroué

Auteur : Sirpa gendarmerie - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.

Conjointement saisies le 5 janvier dernier, après la découverte du corps sans vie d’un octogénaire présentant plusieurs plaies à la gorge et au thorax, la section de recherches de Versailles et la brigade de recherches de Saint-Germain-en-Laye ont interpellé un suspect le jour même. Passé aux aveux, l’homme a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Le 5 janvier dernier, à 8 heures du matin, un retraité de 85 ans est découvert mort dans son appartement de Noisy-le-Roi (78) par sa femme de ménage. Le corps présente plusieurs plaies à la gorge ainsi qu’au thorax, qui semblent avoir été causées par une arme blanche.

Rapidement, le procureur de la République décide de saisir la Section de recherches (S.R.) de Versailles, conjointement avec la Brigade de recherches (B.R.) de Saint-Germain-en-Laye.

Dans l’après-midi, un témoin appelle la brigade pour dénoncer l’un des voisins de la victime, qui avait déjà attiré l’attention des enquêteurs. Cet homme se serait confié à un ami le soir des faits mais celui-ci ne l’aurait tout d’abord pas cru.

Le suspect, un ressortissant Brésilien d’une vingtaine d’années en situation irrégulière, est localisé et interpellé à 16 heures. Placé en garde à vue, il commence par nier farouchement les faits. Cependant, confronté à ses contradictions et aux éléments de preuve, il finit par reconnaître avoir porté plusieurs coups de couteau à son voisin le 3 janvier au soir, alors qu’il était sous l’emprise de l’alcool. Ce dernier était descendu se plaindre du bruit, alors que le mis en cause était en pleine dispute avec sa compagne. Les analyses scientifiques réalisées confirment sa présence sur les lieux.

Le 7 janvier, à l’issue de sa garde à vue, le mis en cause est déféré et présenté à un juge d’instruction dans le cadre de l’ouverture d’une information judiciaire. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire.