Accueil

Châtellerault : union des forces contre les trafiquants de stupéfiants

Auteur : Région de gendarmerie de Poitou-Charentes - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© B.R. Châtellerault

Une enquête et une opération judiciaires menées conjointement par la gendarmerie et la police nationales ont permis de mettre un coup d’arrêt à un trafic de stupéfiants alimentant Châtellerault et ses environs.

Les investigations conduites depuis août dernier par la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Châtellerault et la brigade de sûreté urbaine du commissariat de police de la ville ont permis d’établir l’existence d’un trafic de produits stupéfiants sur le Châtelleraudais.

En un peu moins de trois mois, les enquêteurs ont pu identifier plusieurs protagonistes en lien avec ce trafic.

Interpellations dans la Vienne et dans les Deux-Sèvres.

Vendredi 4 décembre, dès 6 heures du matin, une opération mobilisant plus de 60 gendarmes et 40 policiers a permis d’interpeller neuf personnes dans les départements de la Vienne et des Deux-Sèvres. Onze perquisitions ont en outre été réalisées, y compris en région parisienne, conduisant à la découverte de plus de 14 000 € en numéraire, ainsi que plus d’1 kg de résine de cannabis, 20 gr de cocaïne, de l’herbe de cannabis et des téléphones portables.

Au total, sept hommes et deux femmes ont été placés et entendus sous le régime de la garde à vue, dont six durant 96 heures. Trois autres personnes ont été entendues en audition libre, au titre de témoin.

Cette opération inter-services d’ampleur, menée en parfaite coordination entre la gendarmerie et la police nationales, contribue à porter un coup d’arrêt au trafic de produits stupéfiants sur Châtellerault et ses environs.

Présentés hier, lundi 7 décembre, cinq des suspects interpellés passeront en comparution immédiate le 9 décembre.