Accueil

Clap de fin pour des trafiquants de marchandises de contrefaçon

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Tous droits réservés

De la Vendée aux Deux-Sèvres, en passant par la Loire-Atlantique, les gendarmes ont mené un vaste coup de filet judiciaire. Leurs cibles ? Des trafiquants spécialisés dans l’importation et la distribution de marchandises issues de la contrefaçon, comme des vêtements ainsi que des cigarettes.

Vêtements et cigarettes contrefaits, tabac de contrebande (la contrebande consiste dans l'importation de produits authentiques, mais de manière illégale, NDLR) ; depuis décembre 2021, les départements de la Vendée, des Deux-Sèvres et de la Loire-Atlantique sont inondés de marchandises de contrefaçon, en provenance du Luxembourg et de la région parisienne.

Pendant cinq mois, les enquêteurs de la Brigade de recherches (B.R.) de Fontenay-le-Comte, en Vendée, ont remonté cette filière, bien aidés par les gendarmes de la Cellule départementale d’observation et de surveillance (CDOS) du groupement.

Les investigations ont débouché par l’interpellation, le 10 mai dernier, de quatre individus, en Vendée, mais aussi dans le département de la Loire-Atlantique. L’opération judiciaire, coordonnée par la compagnie de Fontenay-le-Comte, a également mobilisé des unités de La Roche-sur-Yon ainsi que de Pornic.

Lors des perquisitions dans les différents domiciles et autres boxes de stockage, les militaires ont saisi près de 40 000 euros en numéraire, des vêtements et des chaussures contrefaites, environ 1 300 cartouches de cigarettes également issues de la contrefaçon et plus d'une centaine de boîtes de tabac de contrebande. Trois véhicules de marque allemande, appartenant aux mis en cause, dont l’un d’une valeur de 20 000 euros, ont fait l'objet d'une saisie judiciaire.

À l'issue de leur garde à vue, tous les mis en cause ont fait l'objet d'une convocation pour une audience au tribunal judiciaire de La Roche-sur-Yon le 7 novembre prochain.