Accueil

Confinement : mise en place d’une attestation de déplacement numérique

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.

Faisant suite aux sollicitations de nombreux Français, le ministre de l’Intérieur a annoncé, en fin de semaine dernière, la mise en place d’une attestation numérique. Disponible dès ce lundi 6 avril, elle permet de justifier ses déplacements durant le confinement et vient compléter le dispositif papier déjà existant.

Plus d’encre dans votre imprimante ? Votre stylo bille fuit ? Le lapin nain a mangé toutes les rames de papier ? Vous n’avez plus d’excuse ! Depuis la mise en place des mesures de confinement liées à la crise sanitaire, beaucoup la réclamaient pour se simplifier la vie… À partir de ce lundi 6 avril, il est désormais possible de présenter son attestation de déplacement sous format numérique !

Dans un premier temps, le gouvernement avait souhaité se limiter au dispositif papier pour que les Français prennent conscience des risques de propagation du virus liés aux déplacements, mais aussi pour éviter toute sorte de fraude. « Deux semaines plus tard, les enjeux et les principes du confinement semblent être désormais compris et globalement respectés par les Français. J’ai donc décidé d’autoriser la mise en place d’un dispositif numérique. Il se veut un élément de souplesse, sans mettre en cause le respect très strict du confinement que continue d’imposer la situation sanitaire de notre pays », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Concrètement, il vous suffit de télécharger, depuis votre smartphone ou votre tablette, le formulaire en ligne sur le site du ministère de l’Intérieur. Tout comme pour l’attestation papier, il convient de renseigner son identité, son adresse, son motif de sortie, ainsi que la date et l’heure. À l’issue de l’opération, le site génère un document PDF horodaté, accompagné d’un QR code.

Contrairement aux solutions d’attestations numériques qui étaient proposées sur différents sites Internet lors des premiers jours de confinement, ce dispositif présente plusieurs garanties : pas de risque de fraude, pas de collecte des données personnelles et le respect des mesures barrières !

« Développé par les équipes du ministère de l’Intérieur, ce dispositif est efficace contre la fraude, car l’heure de création du formulaire apparaît. Il est protecteur des données personnelles, car aucun stockage de données n’est réalisé. Il est respectueux des gestes barrières, enfin, en permettant aux forces de l’ordre de vérifier l’attestation sans manipuler le téléphone mobile ou la tablette de la personne contrôlée », a expliqué le ministre.

Pourquoi ne pas avoir opté pour une application mobile ? Outre la protection contre le risque de piratage des données, le gouvernement a considéré que ce dispositif d’attestation numérique faciliterait les éventuelles mises à jour en cas d’évolution du formulaire et serait plus simple à utiliser pour tous. D’ailleurs, tout comme il existe une version papier spécifique, ce nouveau service applique les règles du référentiel RGAA pour être facilement accessible aux personnes en situation de handicap.

D’après le dernier décompte, sur les 6,7 millions de contrôles opérés par les forces de l’ordre, 406 283 infractions ont été relevées. « Globalement, les règles du confinement sont bien respectées, même si l’on ressent une différence en fonction de la sociologie de certains quartiers », a observé Christophe Castaner.