Côte d’Or : les gendarmes interceptent un père venant d’enlever son fils d’un an et demi

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.

Après s’être rendu chez son ex-femme, à Mantes-la-Jolie (78), où il a enlevé leur fils âgé de 16 mois, un père a tenté de rejoindre l’Italie, avant d’être heureusement stoppé dans sa fuite par les gendarmes du Peloton d’autoroute de Beaune.

La coopération efficace entre les services de gendarmerie et de police a permis d’agir vite et de mettre un terme au coup de folie de ce père.

Dans la nuit du 10 au 11 juin dernier, au sein d’un logement du Val Fourré, dans les Yvelines, une dispute éclate entre un homme de 35 ans et son ex-conjointe, à propos de la garde de leur enfant. Une situation malheureusement plutôt commune, jusqu’à ce que ce père, d’origine italo-marocaine, en vienne à perdre la raison. Venu initialement d’Italie pour voir son fils d’un an et demi, il annonce à son ex-femme, vers 2 heures du matin, qu’il va emmener le petit garçon de gré ou de force !

Déterminé, il passe de la parole aux actes et prend son enfant ainsi que le téléphone portable de la mère, avant de s’empresser de démarrer sa grosse berline allemande.

En désespoir de cause, la jeune femme tente de s’interposer en se plaçant devant le véhicule, mais, à la dernière seconde, elle est obligée de s’écarter de la trajectoire pour garder la vie sauve !

Dépossédée de son mobile, elle parvient tout de même à prévenir rapidement les services de police.

Le TGI de Versailles émet aussitôt un mandat de recherche et autorise la géolocalisation du téléphone portable. Les enquêteurs s’aperçoivent alors que l’homme a effectivement pris la direction de l’Italie et diffusent aussitôt un signalement.

Vers 4 heures du matin, soit un peu plus de deux heures après l’enlèvement, les gendarmes du peloton d’autoroute de Beaune repèrent le véhicule sur l’autoroute A6. Ils parviennent finalement à l’intercepter, en souplesse, au niveau de l’aire de Beaune-Tailly. L’homme est immédiatement placé en garde à vue par les militaires.

Il a été remis plus tard dans la journée aux services de police des Yvelines saisis de l’enquête. Les gendarmes ont par ailleurs récupéré l’enfant d’un an et demi, qui se trouve être en bonne santé. Le petit garçon a été confié à une assistante sociale à Dijon, en attendant de retrouver sa mère.