Accueil

Crash d’un hélicoptère de la sécurité civile en Isère : deux gendarmes blessés dans l’accident

Auteur : La rédaction - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
D.R
© D.R

Le Dragon 38, un appareil de la sécurité civile, s’est écrasé ce dimanche en fin d’après-midi. L’accident a coûté la vie au mécanicien opérateur de bord, et a blessé les quatre autres membres de l’équipage, dont deux gendarmes.

Un hélicoptère de la sécurité civile s’est abîmé au sol ce dimanche, en fin d’après-midi, alors qu’il se rendait en opération de secours sur le secteur de Villard-de-Lans, en Isère, avec à son bord, cinq personnes, dont deux gendarmes.

Le mécanicien opérateur de bord de l’hélicoptère est décédé malgré les soins apportés par les secouristes. Les autres membres de l’équipage, un pilote, un médecin du SAMU et deux gendarmes du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), ont été pris en charge par les équipes médicales et évacués vers le CHU de Grenoble. L’un d’entre eux présente des blessures graves, les autres étant plus légèrement blessés. Les deux gendarmes ne sont plus hospitalisés.

Pour l’heure, les causes de l’accident restent indéterminées.

Ce lundi, Gérald Darmanin, accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran et du directeur général de la gendarmerie nationale, se sont rendus sur place afin « d’apporter le soutien de la Nation après le dramatique accident (…). »

Devant les caméras, le ministre de l’Intérieur a également ajouté : « Au nom du président de la République, je veux rendre hommage à l’ensemble de la communauté du secours en montagne. La Nation toute entière est reconnaissante envers ces femmes et ces hommes qui s’engagent pour sauver des vies. » 

De son côté, Emmanuel Macron a déploré sur Twitter la perte de « l’un d’un des héros de la sécurité civile. (…) La Nation partage la peine de ses proches », a conclut le chef de l’État.

La gendarmerie présente ses sincères condoléances aux proches et aux collègues du mécanicien opérateur de bord décédé et apporte son soutien aux blessés.