Accueil

Décès accidentel d’un légionnaire du 2e REI lors d’un entraînement

Auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© MINARM

Décès accidentel d’un légionnaire du 2e REI lors d’un entraînement

Le caporal Ouladzislau Chastakou, du 2Régiment étranger d’infanterie (REI), est décédé accidentellement par noyade, dans le lac de Bellegarde (Gard), ce jeudi 18 novembre, lors d’une activité d’entraînement programmée et encadrée, a-t-on appris par un communiqué de la Légion étrangère. En arrêt cardiaque, il n’a pu être réanimé malgré l’intervention de l’équipe médicale présente sur place et des service de secours.

Âgé de 24 ans, le caporal Chastakou avait rejoint les rangs de la Légion étrangère le 6 août 2018, peu de temps après avoir été pré-sélectionné au sein de l’équipe olympique de natation de son pays, la Biélorussie. Après quatre mois de formation initiale au sein du 4e régiment étranger, où « il se distingue rapidement par sa motivation et ses très bons résultats », il rejoint le 2REI de Nîmes, dans le Gard, où il sert en compagnie de combat.

« Ses qualité humaines, son endurance et son professionnalisme » lui valent d’être promu légionnaire de 1re classe le 1er octobre 2019. L’année suivante, il effectue une mission de courte durée de quatre mois au Sénégal, où il fait là encore preuve d’une « manière de servir remarquable ».

Ayant démontré de réelles qualités dans le domaine du commandement, il est nommé caporal le 1er janvier 2021. Il s’engage alors dans une formation technique de spécialité pour devenir auxiliaire sanitaire, fonction dans laquelle il s’est immédiatement impliqué.

Le caporal Chastakou avait par ailleurs participé à deux reprises, en 2019, puis en 2021, à l’opération sentinelle, lui valant d’être décoré de la Médaille de la protection militaire du territoire et de la Médaille de la Défense nationale échelon bronze.

La gendarmerie s’associe à la Légion étrangère et au 2 REI, et présente ses condoléances à la compagne, la famille, aux proches et aux frères d’armes du caporal Chastakou, un légionnaire « d’une grande qualité et un excellent camarade. »