Accueil

Décès d’un fusilier marin dans la rade de Cherbourg

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.

Dans la nuit du 27 au 28 mars, un jeune fusilier marin a été retrouvé mort après être tombé à l’eau alors qu’il effectuait une patrouille de surveillance dans la rade de Cherbourg (50).

L’accident serait survenu samedi dernier, peu après 21 heures. Alors que deux militaires de la Compagnie de fusiliers marins Le Goffic effectuent une patrouille de surveillance de la base navale en semi-rigide, ils tombent à l’eau « dans des circonstances qui restent à déterminer » selon la préfecture maritime. Aussitôt, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) est alerté et déclenche de nombreux moyens de recherche et de secours (un hélicoptère, des semi-rigides, une patrouille terrestre de la capitainerie, la SNSM, les marins-pompiers, ainsi que des plongeurs de la gendarmerie maritime).

Retrouvée rapidement par un semi-rigide, la première victime est prise en charge par les marins pompiers et transportée à l’hôpital de Cherbourg. Ce n’est que plus tard, dans la soirée que le second fusilier marin est retrouvé, inanimé, par des plongeurs démineurs de la Manche. Malgré tous les efforts des marins pompiers et du Smur de Cherbourg, il n’a pu être réanimé. L’enquête sur les circonstances du décès de ce jeune homme de 23 ans a été confiée à la gendarmerie maritime.

La gendarmerie nationale s’associe à la Marine nationale et présente ses sincères condoléances à la famille du matelot Jeff Rotaru, à ses proches et à tous ses frères d’armes.