Accueil

Déplacement de la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur à la brigade numérique de la gendarmerie

Auteur : Gendarmerie nationale - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Gendarmerie nationale

Vendredi 16 avril, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la citoyenneté, a visité la Brigade numérique de la gendarmerie, accompagnée du général de corps d’armée Bruno Jockers, major général de la gendarmerie.

Ce vendredi 16 avril, au sein de la Brigade numérique de la gendarmerie, les différentes composantes de l’offre de proximité numérique au sein de la gendarmerie ont été présentées à la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, Marlène Schiappa.

Inaugurée en février 2018, l’unité a pour ambition d’offrir aux usagers un contact numérique, complémentaire des moyens de contact physiques et téléphoniques déjà existants. Après trois ans d’existence, force est de constater que l’objectif est atteint. En présence de Marlène Schiappa, le 500 000e usager en ligne était ainsi accueilli. Présente aux côtés de l’opérateur, la ministre a pu interagir avec lui.

À travers la brigade numérique, la gendarmerie a su innover en permettant aux usagers de limiter leurs déplacements et en orientant les citoyens face à certains phénomènes croissants, tels que les escroqueries à la carte bancaire.

Au sein des locaux de l’unité, un bilan de ces trois années a été présenté à la ministre, qui a pu constater que l’activité était croissante, avec une explosion des sollicitations depuis le début de la crise sanitaire. Un point particulier a par ailleurs été fait sur les violences conjugales, sexuelles et sexistes ; la brigade numérique ayant reçu 6 500 signalements depuis la création de la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr, le 27 novembre 2018.

Marlène Schiappa a salué l’engagement des militaires auprès de la population. « Dans une société hyperconnectée, dans une société de l’immédiateté, vous avez su vous adapter et vous transformer, pour tenir l’engagement de la gendarmerie nationale : répondre présent. En trois ans, vous avez innové, vous avez accompagné dans leurs démarches en ligne de nombreux citoyens qui étaient à la recherche d’une solution, d’un contact rapide avec les forces de l’ordre ».

Elle a également annoncé que l’ensemble des services de la Brigade numérique seraient bientôt accessibles via un portail unique de contact, magendarmerie.fr, et que cela serait l’occasion d’ouvrir de nouveaux canaux de discussion pour les victimes de discrimination et de haine raciale, d’une part, et pour les victimes de cyberharcèlement, d’autre part.