Accueil

Des chevaux de la Garde républicaine aux Pays-Bas

Auteur : capitaine Marine Rabasté - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Garde républicaine

À l’occasion du « Jour du Prince » aux Pays-Bas, 34 chevaux de la Garde républicaine ont été montés par des cavaliers de la maréchaussée royale néerlandaise. Une grande première pour l’unité.

Mardi 20 septembre, au Pays-Bas, se déroulait le « Prinsjesdag », autrement dit le « Jour du Prince ». Cette journée symbolique marque l’ouverture de la session parlementaire par le roi. À cette occasion, une escorte royale composée de toutes les forces montées et d’infanteries traverse les rues de La Haye.

Créée il y a 20 ans, l’unité de cavalerie néerlandaise ne dispose toutefois pas de chevaux. Si d’ordinaire ce sont des montures belges qui foulent le sol de la Haye, cette année elles ont laissé la place à 34 chevaux de la Garde républicaine. Un événement inédit qui mérite d’être souligné. « C’est la première fois que les chevaux de la Garde républicaine sont montés par une autre unité, dans un cadre protocolaire » précise le Lieutenant-colonel (LCL) Caroline Lebas, commandant en second le régiment de cavalerie. Afin que tout se passe pour le mieux, les gardes républicains et leurs montures ont posé le pied aux Pays-Bas mercredi 14 septembre.

Pendant plusieurs jours, cavaliers néerlandais et chevaux se sont apprivoisés et ont appris à évoluer ensemble, sous l’œil attentif de cinq militaires français, du régiment de cavalerie. « Ce travail a permis de rassurer les chevaux car même s’ils sont habitués à défiler sur les Champs Élysées, le contexte était ici différent. Leur cavalier inconnu, la route plus étroite et plus sinueuse... » rajoute le LCL Lebas. La veille du défilé, les troupes ont également été présentées au gouverneur militaire sur la plage de La Haye. Un entraînement qui a porté ses fruits puisque, le mardi 20 septembre, tout s’est très bien déroulé. Les cavaliers néerlandais ont tout particulièrement apprécié la beauté, la sagesse et le niveau de dressage des chevaux de race selle français de la Garde.

La mise à disposition de ces 34 chevaux s’inscrit notamment dans le développement de la coopération opérationnelle entre le régiment de cavalerie et les autorités néerlandaises. « Les autorités néerlandaises réfléchissent à l’acquisition de chevaux et sont désireuses d’échanger avec nous concernant les processus d’achat et de sélection. Elles sont notamment déjà venues au centre d’instruction, à Saint Germain en Laye, pour observer nos pratiques, que ce soit dans le domaine du débourrage des chevaux ou encore de leur accoutumance en intervention professionnelle » conclut le LCL Lebas.