Finistère : jusqu’à 4 000 euros d’amende pour les auteurs de tags appelant les forces de l’ordre au suicide

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.

Ce lundi 19 octobre, deux hommes et une femme ont été condamnés à des amendes allant jusqu’à 4 000 euros, pour avoir dégradé la façade de la gendarmerie de Landivisiau (29), dans la nuit du 21 au 22 avril 2019, au moyen de tags anti-forces de l’ordre.

 

« Suicidez-vous », « Flics suicidés à moitié pardonnés »… Ce sont les inscriptions haineuses qui avaient été découvertes par les gendarmes de Landivisiau sur les murs de leur caserne au petit matin du 22 avril 2019.

Ayant provoqué l’émoi et l’indignation chez les autorités militaires et politiques mais aussi chez la population, les tags faisaient écho au slogan « Suicidez-vous, suicidez-vous », lancé quelques jours plus tôt aux forces de l’ordre à Paris, à l’occasion du 23samedi de mobilisation des gilets jaunes.

Après plus d’un an d’enquête, et notamment grâce aux constatations et aux prélèvements de peinture effectués par l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), deux hommes et une femme issus de la mouvance ultra-gauche ont été interpellés en juillet dernier et ont reconnu les faits.

Tous les trois étaient convoqués devant le tribunal de grande instance de Brest, le 5 octobre dernier. Le procureur a requis des peines de trois à six mois de prison à leur encontre. Le verdict est finalement tombé dans la salle d’audience ce lundi 19 octobre : relaxés pour les faits d’outrage, les trois jeunes gens, âgés de 22, 23 et 33 ans, ont écopé d’amendes de 3 000 à 4 000 euros pour dégradation de bien public. Le trio devra également dédommager la commune, qui s’était portée partie civile, à hauteur de 1 600 euros, pour le préjudice matériel.

Lors du procès, les prévenus se sont « confondus en excuses », a noté le chef d’escadron Erwann Laisney, commandant de la compagnie de gendarmerie de Plourin-lès-Morlaix (29), qui a représenté l’Institution durant l’audience et s’est exprimé auprès du journal 20minutes.