Accueil

Hérault : les gendarmes interpellent un présumé pyromane

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.

Son véhicule a été aperçu à plusieurs reprises à proximité de plusieurs départs de feu survenus depuis le mois de mai. Fin juillet, l'homme suspecté a été interpellé par les gendarmes de la Brigade de recherches de Lodève.

Suspecté d’être à l’origine de plusieurs incendies dans l’Hérault, un individu a été placé en garde à vue mercredi 27 juillet. Selon le parquet de Montpellier, ce sapeur-pompier volontaire a reconnu les faits le lendemain, devant les gendarmes de la Brigade de recherches (B.R.) de Lodève.

Le 26 mai dernier, en début de soirée, trois départs de feu sont constatés sur la commune de Saint-Privat, située à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Montpellier. Par chance, un témoin oculaire a pu apercevoir un véhicule roulant tous feux éteints et à vive allure, à proximité de l’endroit d'où sont parties les flammes.

Les renseignements fournis par ce témoignage permettent aux gendarmes d’identifier le véhicule. Puis, grâce à des investigations complémentaires, les militaires établissent que ce même véhicule aurait également été aperçu le 21 juillet sur un chemin de terre menant à Saint-Jean-de-la-Blaquière, commune où un autre départ de feu avait été constaté quelques instants plus tard.

Au cours de la nuit précédant son arrestation, le véhicule du suspect a une nouvelle fois été vu dans le même village que celui du 21 juillet, là où quatre départs de feu sont survenus dans la nuit du 26 au 27 juillet.

Le propriétaire du véhicule a donc été placé en garde à vue dans le cadre d’une procédure pour dégradations volontaires par incendie. Les investigations se poursuivent. Le parquet de Montpellier précise que les faits cités plus haut sont distincts de l’important incendie qui a débuté en début de semaine, aux alentours de la commune de Gignac, au nord-ouest de Montpellier.