Accueil

Hérault : un chauffard blesse deux gendarmes lors d'un contrôle routier

Auteur : Pablo Agnan - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Sirpa Gend - F. Garcia

Deux militaires de la brigade territoriale de Murviel-lès-Béziers ont été blessés lors d'un contrôle routier, dans la nuit du vendredi 26 février. Le conducteur, un mineur de 17 ans, a été interpellé.

Dans la nuit du vendredi 26 février, les gendarmes du Peloton de surveillance et d’intervention de gendarmerie (PSIG) de Béziers procèdent à des contrôles routiers sur la commune de Corneilhan, située à une quinzaine de minutes de Béziers. Une opération anti-délinquance classique et habituelle, qui vise également au bon respect des mesures de couvre-feu. La nuit est calme. Mais aux alentours d'une heure du matin, les militaires repèrent un véhicule au loin.

Il fonce volontairement sur les gendarmes

Le chauffeur décèle visiblement lui aussi les gendarmes et décide de forcer le barrage qu’ils ont mis en place. Les militaires ont alors juste le temps de jeter un « stop stick » devant le véhicule, qui accélère brutalement. Celui-ci parvient à prendre la fuite, non sans faire des dégâts. Il percute en effet un véhicule de gendarmerie, stationné quelques mètres plus loin, dans lequel se trouvaient deux militaires de la brigade territoriale de Murviel-lès-Béziers.

Sous la violence de l'impact, le véhicule et ses deux occupants sont projetés dans le fossé. Les gendarmes à l'intérieur de l’habitacle sont légèrement blessés. Les fuyards profitent quant à eux du choc pour prendre la fuite. Mais pas pour longtemps ! Les clous du « stop stick » ont réussi à crever les pneus du véhicule, qui est retrouvé quelques kilomètres plus loin.

Les pompiers sont appelés pour venir au secours des gendarmes percutés. Hospitalisés aux urgences de Béziers, ils s'en sortent avec quelques blessures légères et un jour d'ITT.

Une interpellation éclair

Les militaires du PSIG se lancent immédiatement à la poursuite du chauffard. Ils parviennent à interpeller une jeune femme de 18 ans, qui courait perdue dans la campagne. Quant à l'autre occupant de la voiture, ayant abandonné sa compagne à son propre sort, il demeure introuvable.

Un important dispositif de recherches inter-services est alors mis sur pied. Les policiers municipaux comme nationaux participent à la traque, qui bénéficie du concours d'un hélicoptère de la Section aérienne de gendarmerie (SAG) de Hyères et d'un maître de chien.

Rapidement identifié, le second passager est interpellé au petit matin, à Béziers. Il s'agit d'un mineur de 17 ans, connu de la justice et qui conduisait un véhicule volé. Il a été présenté le lendemain des faits devant le parquet de Béziers. Le procureur de la République a requis un mandat de dépôt à son encontre. La jeune passagère a quant à elle été remise en liberté.