Accueil

La Délégation au patrimoine quitte Vincennes pour rejoindre la caserne de La Banque à Paris.

Auteur : Délégation au patrimoine - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.
© Délégation au patrimoine

Après plus de quinze années passées au château de Vincennes dans l’enceinte du service historique de la Défense, la délégation au patrimoine culturel de la gendarmerie a rejoint la caserne de la Banque et les locaux de l’inspecteur général des armées-gendarmerie.

Arrivée au château de Vincennes en 2005 lors de la création du Service Historique de la Défense (SHD), la délégation au patrimoine culturel de la gendarmerie (DELPAT) vient de quitter ses bureaux historiques du pavillon de la reine. Elle a rejoint la caserne de La Banque au cœur du 2e arrondissement de Paris et les locaux de l’inspecteur général des armées - gendarmerie (IGAG), le général d’armée François Gieré.

Commandée par le colonel Laurent Lecomte (délégué au patrimoine) et rattachée organiquement au cabinet du directeur de la gendarmerie nationale, la DELPAT pilote à l’échelle nationale l’inventaire du patrimoine matériel et immatériel de l’institution (uniformes, armements, véhicules, chants, devises, etc.) mais également sa conservation préventive et sa mise en valeur au travers de manifestations scientifiques et culturelles. À l’instar des autres armées, la DELPAT anime en outre un collectif d’une dizaine de peintres de la gendarmerie (digigraphes, peintres, photographes, sculpteurs, etc.). Recrutés en 2020, ces ambassadeurs culturels de la gendarmerie constituent un nouveau vecteur de présentation de l’action de nos personnels et de communication pour notre institution.

La DELPAT concourt ainsi à la promotion des valeurs de la gendarmerie et de la militarité de ses personnels militaires, notamment par ses actions de formation auprès des écoles et des unités territoriales de l’institution, ou encore par le biais de l’animation du réseau des « officiers traditions » présents dans chaque formation administrative. Véritable point d’ancrage de la gendarmerie au sein du ministère des Armées (MINARM), ses traditions et sa culture militaire séculaire n’ont pas été démenties par la loi du 3 août 2009 et son passage au sein du ministère de l’Intérieur. En témoigne par exemple les multiples synergies de travail avec le MINARM en matière de symbolique ou de politique mémorielle et de réparation.

En tant que tête de réseau national pour les questions de gestion et de valorisation du patrimoine informationnel, la DELPAT assure essentiellement des missions de conseil et de contrôle technique au profit du cabinet du DGGN et des différents services et unités demandeurs. Outre ses missions de contrôle et de gestion des héritages de tradition (attribution et déclassement d’emblèmes, inscription emblématiques, homologation d’insignes, recension et conservation des marches, refrains et sonneries), de valorisation de la politique mémorielle de l’Arme (baptêmes de casernes et de promotions), et de coordination des recherches historiques et de la communication patrimoniale institutionnelle, la DELPAT a également étoffé son expertise technique en se dotant en 2019 d’une cellule nationale de référence pour les archives (CNRA).

Composée de trois personnels experts en gestion de l’information, elle a vocation à auditer, manager et encadrer la production documentaire courante et intermédiaire de la gendarmerie au regard du cadre législatif et réglementaire actuel. Son rôle est de diagnostiquer et accompagner les services dans l’organisation de leur production documentaire (papier, fichiers bureautiques, données issues de systèmes d'information) de façon efficiente, et à anticiper leurs besoins d’accès à l’information à terme, sans toutefois traiter de la valeur historique des documents. Enfin, la CNRA est également à la disposition des unités pour les conseiller dans leur réflexion et leur démarche de mise en place d'outils de gestion de l'information (type GED), de projet SI ou de dématérialisation des processus, en terme de définition du cycle de vie des données et de normes à respecter.

Forte de l’ensemble de ses missions et prérogatives, la DELPAT contribue à la mise en œuvre des politiques patrimoniales et de gestion de l’information des ministères des Armées et de l’Intérieur. Eu égard au périmètre de responsabilités de l’inspecteur général des armées – gendarmerie et aux convergences missionnelles avec le délégué au patrimoine (politique mémorielle et de réparation, inspection des collections muséales, etc.), ce nouveau voisinage entre IGAG et DELPAT facilitera de nombreux échanges féconds, ainsi qu’en atteste un petit-déjeuner pris en commun le 20 mai  !