Accueil

La DGGN accueille l’Académie des Territoires

Auteur : la commandante Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Tous droits réservés

Créée en 2020, l’Académie des Territoires propose une offre de formation à destination des élus, afin de les préparer à mieux affronter les nouveaux défis sur leurs territoires. C’est dans le cadre de sa session de clôture, qu’une quarantaine de participants, dont une vingtaine d'élus, ont été accueillis, ce jeudi 10 mars, à la DGGN.

Créée en 2020 par l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), en lien avec SciencesPo et la Banque des territoires de la Caisse des Dépôts, l’Académie des Territoires propose une offre de formation certifiante de vingt-cinq heures, répondant aux besoins des élus des petites et moyennes villes.

À travers plusieurs modules pédagogiques simples, courts et complémentaires de l’offre existante, les participants se voient ainsi offrir des clés pour mieux appréhender les enjeux et les besoins de leur collectivité, ainsi que les grandes transitions, qu’elles soient écologique, démocratique, sociétale, numérique et territoriale, pour construire des projets de territoire durables. Ce cadre est aussi propice à développer de nouveaux réseaux entre élus de territoires et d’horizons différents.

Au regard de son implantation sur 95 % du territoire, où elle assure la sécurité de près de 50 % de la population, de son engagement fort auprès des élus, pour répondre à leurs besoins sécuritaires propres et à ceux de leurs administrés, et dans la droite ligne de sa politique de proximité accrue avec les élus et la population, c’est en toute logique que la DGGN a accueilli, ce jeudi 10 mars, la session de clôture de l'Académie des territoires. Parmi la quarantaine de participants, se trouvaient une vingtaine d'élus venus d’Angers, Charleville-Mézières, Dunkerque, Évreux, Villejuif…

Invité à en présider la clôture et à remettre leur diplôme aux 20 lauréats de cette première promotion, le général de corps d’armée Bruno Jockers a saisi cette occasion pour souligner l’importance du maillage de la gendarmerie et de l’implantation forte de ses militaires dans le tissu local, pour nourrir une connaissance fine des territoires et de leurs besoins, afin d’y répondre de la manière la plus adaptée.

Des territoires dans lesquels la gendarmerie continue de s’investir, renouvelant ses modes d’action pour offrir une sécurité sur mesure aux élus et à la population. Pour accentuer sa présence sur le terrain, et donc avec la population dont elle assure la sécurité (par ailleurs en augmentation sur sa zone de compétence), la gendarmerie se réinvente et mise désormais, outre ses dispositifs traditionnels, sur le numérique, pour répondre présent en tout temps et en tout lieu au côté de ses concitoyens.