Accueil

La Direction de la sécurité diplomatique fête ses 15 ans d’existence !

Auteur : la DSD - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
Depuis 50 ans la gendarmerie œuvre dans le réseau diplomatique pour la protection des agents et des emprises représentant la France à l’étranger. Se sont ainsi succédées plusieurs générations de gardes de sécurité diplomatique (GSD) dans les différents sites diplomatiques et consulaires.

Pour structurer la prise en compte et la mise en œuvre des aspects liés à la sécurité au sein du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères est apparue, en 2007, la nécessité de créer un Service dédié, puis en 2017 dans le cadre de sa montée en puissance, une Direction. La Direction de la sécurité diplomatique (DSD) fête ainsi cette année ses 15 ans d’existence.

La sécurité diplomatique s’est « professionnalisée » au fil du temps et emploie à ce jour, aux côtés de la police nationale, 292  gendarmes GSD. Présents de manière permanente dans 90 emprises, ils sont parfois renforcés, en fonction de la situation, par des gendarmes en mission de courte durée provenant de différentes unités, dont le GIGN. Quinze détachements de protection d’autorité sont ainsi « armés » actuellement par le GIGN.

Pour accéder à cette fonction de GSD, tout gendarme de carrière ou gradé, apte à servir à l’étranger, peut répondre à l’appel à volontaires annuel établi par le Commandement de la gendarmerie d'outre-mer (CGOM), en fonction des qualités techniques requises. Un volume de 75 agréments en moyenne est pourvu par an pour servir dans ce cadre .

Ambassade sous protection

Pour les emprises diplomatiques françaises, cibles privilégiées des attaques terroristes en Afrique, la vigilance est vitale. Le détachement de sécur..

Lire la suite...