Accueil

La gendarmerie au contact des agriculteurs lors du salon international de l’élevage à Rennes

Auteur : Bcom RGBRET - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Bcom RgBret
La 35ème édition du Salon international de l’élevage (SPACE) s’est déroulée, du 13 au 15 septembre 2022, au parc des Expositions de Rennes-Saint-Jacques. Comme chaque année, la gendarmerie était présente pour sécuriser cet évènement de grand ampleur et pour prodiguer aide et conseils aux exploitants agricoles en matière de sécurité et de sûreté.

Cette année, plus de 75 000 visiteurs, 1200 exposants, dont 320 exposants internationaux en provenance de 42 pays, ont été accueillis pendant les trois jours du salon, référence professionnelle des acteurs et des décideurs en France et à l’international de toutes les filières d’élevage et des innovations du secteur.

Le gendarmerie a participé à cet événement majeur à plusieurs niveaux. Tout d’abord, le groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine, et plus particulièrement la compagnie de Rennes, appuyée par les Pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Vitré et Monfort-sur-Meu, a mis en place un dispositif de sécurité et de gestion des flux aux abords du site et a veillé au bon déroulement du déplacement de Marc Fesnaud, Ministre de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire. Au total, une cinquantaine de gendarmes d’active et de réserve du Groupement étaient présents chaque jour, en patrouilles dynamiques, sur les onze postes fixes à l’extérieur du site, au poste de commandement gendarmerie du SPACE, mais aussi sur le site (PSIG, Brigades de recherches, etc) en appui des 110 agents de sécurité privée, afin d’éviter tout trouble à l’intérieur du Salon.

Par ailleurs, comme les années précédentes, la gendarmerie faisait partie des exposants et disposait d’un stand animé par les référents sûreté de la région de gendarmerie Bretagne et de certains départements de la zone Ouest (Mayenne, Loire Atlantique). Ceux-ci ont eu de très bons et nombreux contacts avec les professionnels du monde agricole, toujours victimes d’actes de malveillance. En ce moment, ce sont les vols de carburants et de GPS qui inquiètent, ainsi que les survols des exploitations par des drones ou encore les intrusions d’ activistes antispécistes, animalistes ou écologistes. Les référents sûreté ont pu prodiguer des conseils pour lutter contre ces phénomènes, proposer un accompagnement personnalisé et des audits de sûreté aux agriculteurs.

À l’occasion du salon international de l’agriculture, qui a ouvert ses portes dimanche 26 février, à Paris, porte de Versailles, douze référents sûreté de la gendarmerie, venus de différents départements, vont chaque jour à la rencontre des exploitants agricoles présents sur le site, afin de diffuser des conseils de prévention et de vigilance contre les actes de malveillance dont ils peuvent être victimes. Rencontre !

© Elsa Vives-Servera

Cette nouvelle édition du SPACE aura permis de nouer de nouvelles relations avec des partenaires, notamment des coopératives et groupements agricoles du grand Ouest. Elle aura été également l'occasion pour le Général de corps d’armée Hubert Bonneau, nouveau commandant de région, de rencontrer les organiseurs et les militaires présents sur le site.

Il convient également de souligner que les référents sûreté du groupement d’Ille-et-Vilaine ont intégré depuis quelques jours la cellule « Réagir – solidarité et accompagnement » mise en place par la Chambre d’agriculture. Les banques, assurances, services sociaux et services de l’État participent activement à ces cellules, qui existent dans tous les territoires depuis 2020 et qui visent à accompagner les agriculteurs en difficulté sur les plans économique, social, sanitaire, de santé ou financier. Il s’agit de détecter les exploitations fragilisées, de proposer un diagnostic et de redonner des perspectives aux agriculteurs concernés en leur proposant des plans d’actions personnalisés.