La générale Boughani prend la tête de la police de la Minusma

Auteur : la capitaine Sophie Bernard - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© GEND/SIRPA/F.GARCIA

Troisième femme à être devenue générale en gendarmerie, Bettina Boughani prendra, début 2021, le commandement de la composante « Police » de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA).

 

C’est un message fort en termes d’égalité professionnelle qui a été délivré, le 10 novembre dernier, par le bureau du porte-parole du secrétaire général de l’ONU à New-York : la générale Bettina Boughani « commandera la plus grande composante Police des Nations unies » dès le mois de janvier prochain !

La générale sera ainsi la première femme à arriver à la tête de cette composante forte de 1 700 policiers et gendarmes issus de 29 pays. Un moindre défi pour Bettina Boughani, qui a déjà acquis une solide expérience du commandement et des relations internationales à travers les différents postes qu’elle a pu occuper en gendarmerie.

Fille de militaire, elle a rejoint l’Institution en 1997. À l’issue de sa scolarité à l’École des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN), elle prend la tête de l’escadron de gendarmerie mobile 11/2 de Bouliac. Après un retour à l’EOGN, en tant que responsable de la formation en maintien de l’ordre, elle commande la compagnie de Toulouse-Saint-Michel.

Elle s’oriente ensuite vers la filière de l’international, en occupant successivement les postes de chef de section des financements européens à la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), puis de chef du bureau Union européenne à la Direction de la coopération internationale (DCI). Grâce à ces expériences, elle devient chargée de mission sécurité intérieure à la représentation permanente de la France auprès des Nations unies, où elle élabore justement la doctrine de la police onusienne.

Après un nouveau temps de commandement à la tête du groupement sud de la gendarmerie des transports aériens, elle rejoint le cabinet du directeur général en tant que chargée de mission et devient la troisième femme gendarme à être promue générale.

En prenant la direction de la composante police de la Minusma, elle aura pour mission d’appuyer la sécurité au Mali en formant les forces locales et en les aidant à protéger la population face aux nombreuses problématiques de la région : terrorisme, criminalité organisée, affrontements inter-ethniques, etc.

Les défis de la composante police de la Minusma

Les personnels de la composante police de la Minusma (Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali), désignés..

Lire la suite...